Parlons de vos projets, appelez nous

Conseils pour optimiser les ancres de lien pour le netlinking

Net Offensive

Temps de lecture : 9 minutes
5
(1)

Optimisation des ancres de liens en référencement : définition et utilisation en netlinking

L'utilisation des ancres de liens en référencement naturel

Les robots de Google et les internautes naviguent en ligne de site en site et de page en page en suivant les liens hypertextes. Les ancres de liens aident donc les internautes et les robots des moteurs de recherche à comprendre le sens de ces liens et des contenus vers lesquels ils dirigent.

Les ancrages de liens ont une importance en termes de référencement naturel. Optimiser les ancres de liens, avec modération, est un facteur SEO qui aide à se positionner sur des mots clés dans les résultats des moteurs de recherche et à augmenter son trafic. Il faudra faire cependant attention dans sa stratégie de netlinking à ne pas risquer une pénalité venant d’une action manuelle ou de pénalités algorithmiques.

Cet article donne les conseils nécessaires pour créer des liens d’autorité et augmenter votre trafic.

Qu’est-ce qu’une ancre de lien ?

Le texte d’ancrage aussi appelé ancre de lien est le texte visible et cliquable d’un lien hypertexte.

En langage HTML il se formalise ainsi :

Exemple d'un lien hypertexte et de son ancre en HTML

Ci-dessous un exemple de texte de page contenant un lien ayant pour ancre de lien le texte « référencement naturel seo sur Google ».

Exemple de liens hypertext avec une ancre de lien

Un texte d’ancre de lien ne doit être trop long et renseigner de manière pertinente sur la page cible vers laquelle le lien hypertexte est créé.

Un bon texte d’ancrage doit regrouper ces qualités :

  • Être succinct : créer un lien qui donne assez d’informations sur le contenu cible et utilisant des formules qui donnent envie à l’internaute de cliquer.
  • Être pertinent avec la page liée : les liens qui pointent vers du contenu en rapport avec le sujet de la page source sont susceptibles d’envoyer des signaux à Google plus pertinents que ceux qui pointent vers un contenu non associé.
  • Ne pas utiliser trop de mots clés et rester compréhensible : les liens doivent rester naturels et ne pas être surchargés en mots clés. Les abus sur les textes de liens peuvent aboutir à des pénalités de la part des moteurs de recherche.

Les différents types de texte d’ancrage de liens

Les différentes formes d'ancres de liens rencontrées

Les textes des anchor de liens peuvent être créés et optimisées de manière différente selon leur localisation et leur objectif.

Les liens entrants : il s’agit des backlinks que les autres sites font vers votre site et ses pages internes. Vous n’en avez pas la maîtrise, sauf dans certains cas comme les échanges et achats de liens ou création de réseaux de sites privés (PBN).

Les liens internes : il s’agit des liens qui lient entre elles les pages de votre site. Vous avez la maîtrise de ces liens.

Les noms des liens peuvent être présentées de diverses manières dont les variantes peuvent être regroupées par groupes.

Prenons pour exemple des liens vers un article du blog NetOffensive traitant du sujet des pénalités Google.

  • Les correspondances exactes : l’ancre du lien pourrait être : pénalités Google
  • Les correspondances larges : l’ancre du lien pourrait être : lire l’article sur les pénalités Google
  • Les correspondances partielles : l’ancre du lien pourrait être : l’article sur les sanctions de Google
  • Le nom du site ou de la marque : l’ancre du lien pourrait être : le blog NetOffensive
  • L’URL du site : l’ancre du lien pourrait être : https://www.netoffensive.blog/penalites-google/
  • Les anchor de liens libres et variées (généralement venant des backlinks naturels) : l’ancre du lien pourrait être : lire cet article — cliquez ici — en savoir plus — un article sur le sujet..
  • Les liens images : le lien est intégré dans une image comme un visuel illustrant le thème de l’article.

Comment l’ancre de lien influence le classement sur Google ?

Ancres de liens et facteurs de positionnement sur Google

Le texte du titre de lien est un élément de classement pour Google car il est utile pour les utilisateurs et pour les moteurs de recherche. L’ancre de lien donne au moteur de recherche une meilleure idée du sujet abordé sur la page liée et donne de la crédibilité à la page vers laquelle le lien est créé.

La pertinence et l’autorité des liens est un facteur important des algorithmes de Google. La relation entre le sujet de la page A et celui de la page B est liée si l’un des liens mène à l’autre. Un lien extrêmement pertinent peut améliorer les chances de classement des pages A et B pour les requêtes liées à leur sujet.

Les liens qui pointent vers du contenu lié au sujet de la page source sont susceptibles d’envoyer des signaux plus pertinents que ceux qui pointent vers un contenu non pertinent.

Google accorde une attention particulière aux différentes variations du texte d’ancrage utilisées pour lier une page et les utilise comme indicateurs supplémentaires pour définir le sujet d’une page les requêtes de recherche pour lesquelles il pourrait être pertinent.

Google s’appuiera également sur d’autres critères pour donner une valeur différente aux liens et leurs ancres : popularité du site faisant le lien, thématique du site, thématique de la page liante…

Ancres de liens et pénalités Google Pingouin

Pénalités et sur-optimisation d'ancres de liens

Le texte d’ancrage était fortement pondéré dans l’algorithme d’origine de Google. Face à l’importance des manipulations de résultats via la suroptimisation des liens et de leurs ancrages, Google a réagi en avril 2012 en lançant la première version de son désormais algorithme Penguin.

Avec la mise à jour de l’algorithme Pingouin, Google a commencé à examiner de plus près les mots clés utilisés dans les ancres de liens. Si un trop grand nombre de backlinks utilisent exactement le même texte de lien, cela peut sembler suspect et indiquer que les liens n’ont pas été acquis naturellement.

Les liens internes peuvent être également sanctionnés. Soyez prudent avec le texte de lien que vous utilisez pour lier vos propres pages en interne. Si trop de liens vers une même page utilisent le même texte d’ancre, Google peut détecter ce maillage interne comme du spam.

Avant la mise à jour de Penguin en 2012, le texte du lien était l’un des moyens les plus simples permettant à Google de comprendre la pertinence d’une page internet et d’un site. C’est désormais l’un de ses meilleurs moyens pour pénaliser le spam et la suroptimisation.

La plupart des référenceurs recommandent d’utiliser le texte d’ance avec une correspondance exacte avec tact et parcimonie, généralement entre 1 % et 5 % du total des liens.

Pourcentage et répartitions des ancres de liens

Profil de liens et répartition des ancres

Afin de ne pas réveiller les foudres de Google sur votre site, il convient d’analyser régulièrement par un audit son profil de liens et de développer sa stratégie de netlinking en respectant certaines règles et conseils.

En utilisant des outils SEO de monitoring en ligne, vous êtes en mesure de faire un audit et de connaître le nombre de liens pointant vers votre site et vos pages internes, ainsi que d’obtenir la liste des ancres de liens utilisées.

À partir de profil de liens, la continuité de votre stratégie de développement des liens entrants doit se faire en respectant une répartition des différents types de liens de manière harmonieuse et ayant un profil assez naturel pour ne pas attirer l’attention de Google et de ses algorithmes.

Un profil naturel de backlinks pourrait avoir ces critères :

  • 70 % d’Ancres de marque et d’URL : recevoir des liens vers son site qui mentionne l’URL de la page ou le nom du site est naturel et correspond à la majorité des liens qui sont faits par des tiers. Cela valorise la marque aux yeux de Google.
  • 20 % de liens sans textes : recevoir des liens d’images sans anchors de liens textuelles est également une bonne manière de rendre son profil de liens plus naturel.
  • Les liens nus sont un texte d’ancrage très sûr et très naturel. Le gros de vos backlinks devrait utiliser des liens nus.
  • 5 % génériques : ces liens génériques et aléatoires permettent de diluer le profil des backlinks. Les liens du type « cliquez ici » — « voir cet article » — « plus d’information en lisant ceci… » sont naturels et génériques. L’important est de créer une multitude de liens dont les ancres ne mentionnent pas les mots clés ciblés par la page de destination.
  • Les ancres génériques gardent votre profil de lien « naturel » et sont une nécessité. Essayez de ne pas utiliser « cliquez ici » pour chacun d’entre eux. Vous pouvez utiliser à peu près n’importe quel mot en anglais qui n’est pas lié à votre mot clé et il sera considéré comme générique.
  • 4 % de larges et partielles : Utiliser des liens descriptifs de plusieurs mots, dont certains mots peuvent être des variantes du mot clé principal ciblé pour le positionnement Google.
  • 1 % d’exactes : elles sont à utiliser ponctuellement, sur certains supports et de manière chirurgicale afin de booster le positionnement

Ces pourcentages sont donnés à titre indicatif et peuvent être modulés en fonction des secteurs d’activité et de la concurrence des mots clés ciblés. Il est également important d’avoir la maîtrise de ses liens externes afin de pouvoir modifier rapidement son profil de backlink en cas de pénalité Google. Avoir la maîtrise de ses liens entrants offre la possibilité de changer rapidement de stratégie et de faire bouger les curseurs facilement en cas de besoin.

Avez vous aimé cet article ?

Cliquez sur les étoiles pour donner une note

Note moyenne 5 / 5. Nombre de votes : 1

Pas de votes pour le moment, soyez le premier à voter.