Parlons de vos projets, appelez nous

Référencer son site sur Google sur des requêtes à fort trafic

Net Offensive

Temps de lecture : 13 minutes
5
(5)

Les critères pour bien référencer son site sur google et capter du trafic

SEO : les piliers du référencement naturel

200, c’est le nombre de critères de référencement pris en compte par Google. Ceux-ci se dispatchent en 3 catégories distinctes : la technique, les liens et le contenu. Négliger un seul de ces piliers et l’impact négatif sur le bon référencement naturel des pages d’un site se fait directement ressentir.

S’il est compliqué d’agir sur l’ensemble des critères qui influencent le référencement, il est essentiel de travailler le SEO de manière transversale afin de répondre aux exigences des moteurs de recherche.

Dans cet article, nous vous expliquons en détail comment travailler sur les 3 piliers du référencement. Vous découvrirez également quels sont les critères de référencement Google à privilégier pour optimiser votre site et pour bien référencer vos pages sur les moteurs de recherche.

Exister sur Google nécessite d’être visible et bien positionné, l’optimisation de votre référencement est donc un enjeu pour votre entreprise.

Mais que veut Google pour bien référencer un site ?

Google n’a qu’un but : répondre aux questions des internautes. De manière la plus fine et leur offrir le contenu le plus pertinent. Pour cela, il analyse les différentes pages traitant d’une requête et les classe selon des critères qu’il a définis.

Il y a 10 ans, se contenter de renseigner le mot-clé à plusieurs reprises dans le contenu, dans la méta description et dans le Titre suffisait pour qu’une page soit repérée par le moteur de recherche et donc positionnée. Aujourd’hui, Google se fie à différents critères de référencement qui ne sont pas uniquement liés au contenu. Autorité du site, vitesse de chargement des pages, qualité des backlinks, présence de liens internes, présence de mots-clés, taux de rebond, trafic, vitesse de chargement… font partie des éléments qui seront analysés par le moteur de recherche et sur lesquels il est impératif de travailler pour améliorer le référencement naturel d’une page.

Les 3 piliers fondateurs du SEO

L’expérience utilisateur étant la principale préoccupation de Google, les critères de référencement se rapportent tous plus ou moins directement à elle. Ils sont classés selon les trois piliers de référencement Google suivants :

  1. La technique : l’idée est de faciliter le crawl et la compréhension du site par les robots de Google et ainsi accélérer l’indexation des pages.
  2. Le contenu : publier des textes qui répondent aux requêtes des internautes, apporte un intérêt particulier, mais ils doivent également respecter les codes de la rédaction SEO et de la sémantique.
  3. Les liens : entrants, ils augmentent l’autorité d’un site dans son domaine; internes, ils simplifient la navigation, le crawl des Google Bots et indiquent les pages importantes du site.

Les critères SEO liés à la technique

La technique au service du référencement naturel consiste essentiellement à faciliter le travail des moteurs de recherche. Tout commence par le développement du site et notamment :

L’arborescence du site : on conseille en général que chaque page soit accessible en moins de trois clics depuis la page d’accueil. Plus le chemin vers une page est court, plus les robots de Google la visiteront. Ce chemin peut être réalisé avec l’arborescence : page d’accueil, page de second niveau, page de troisième niveau… Pour les sites qui ont une arborescence très profonde, les liens sont un moyen de diminuer le chemin entre la page d’accueil et une page en fond de site. Un moyen simple de faciliter le crawl des Google Bots et la navigation des internautes est de créer un fichier sitemap présent sur la page d’accueil.

Le code HTML : Il va être analysé par les robots. Un code propre va permettre aux robots de comprendre la structure des pages. L’utilisation des balises « Hn » est importante.

La compatibilité mobile : les recherches sur smartphones sont de plus en plus nombreuses, Google favorise les sites « responsives » (qui offrent une bonne qualité de navigation sur tous les écrans).

La vitesse du site : La vitesse n’est pas seulement bénéfique pour les utilisateurs, mais également pour Google. Un site internet rapide est souhaitable pour les utilisateurs et réduit considérablement les coûts d’exploitation de Google. Google pourra donc pénaliser les sites qui ne répondent pas à ces critères de vitesse de chargement.

L’indexation : Google est un énorme datacenter qui contient une copie locale de tout ce qui se trouve sur internet. Chaque jour, il visite 20 milliards de sites afin d’obtenir des résultats récents et de maintenir la qualité et la pertinence de ses algorithmes. Plus un site sera mis à jour, plus il sera crawlé par les robots. Lorsqu’un robot passe sur un site, il suit tous les liens qu’il trouve et parcourt le code HTML. Il obtient ainsi la dernière version des pages. Si la page n’a pas changé, il ne fait rien, si elle a été modifiée, il indexe la nouvelle version.

  • se rendre sur la page d’accueil du moteur de recherche et taper la requête
  • Cliquer sur la flèche verte située à côté de l’URL et choisir « en cache »
  • Lire les informations de l’encart qui indiquent la date de passage des robots sur cette page. La page est montrée telle qu’elle était à cet instant précis.

Les critères SEO liés au contenu off-page

Second pilier qui impacte le référencement sur Google, le contenu doit répondre à plusieurs exigences du moteur de recherche et notamment :

La balise Title

La balise Title est probablement le critère de contenu off page le plus important. Son code HTML est le suivant <title>Je suis une balise title</Title>. On la retrouve dans la section <head> du code HTML d’un site.

Il s’agit du titre de la page et non pas du titre de l’article. Son contenu sera analysé et pris en compte par Google. Le mot-clé de la page doit absolument y apparaître. Un bon Title se compose des éléments suivants :

  • Le mot-clé
  • Le nom de l’entreprise
  • La localisation si le référencement local fait du sens
  • Les mots-clés secondaires en lien avec cette page

Voici en exemple la balise Title d’un article sur notre blog. On y retrouve le mot-clé, les mots-clés secondaires et le nom de notre entreprise. 

Selon les mots employés, Google affiche entre 70 et 90 caractères, cependant, le moteur de recherche tient compte de tous les termes utilisés dans la balise pour le référencement de la page.

La balise metadescription

Contrairement à ce que l’on peut entendre, la balise metadescription n’est pas un critère SEO pour Google. D’ailleurs, si elle n’est pas complétée, Google s’en charge et cela peut donner des résultats parfois étranges comme ici, où Google a choisi des éléments liés aux cookies présents sur la page d’accueil du site du fromage Roquefort Société :

Cependant, la metadescription est importante, car elle doit donner envie à l’internaute de cliquer sur le lien et de visiter la page. Elle doit donc résumer clairement de quoi parle la page et mettre en valeur le contenu.

L’URL 

L’URL doit contenir le mot-clé de la page. On n’y trouvera ni accent ni ponctuation. Idéalement, les déterminants seront supprimés. Même si son poids sur le référencement naturel de la page est léger, il est tout de même recommandé de créer une URL qui permettra de comprendre de quoi traite la page.

Les critères SEO du contenu on page

Le mot-clé principal

Une page traite une seule requête. Au-delà d’un mot-clé principal par page, Google peine à comprendre de quoi parle l’article. Pour trouver le mot-clé principal, on utilise des outils gratuits ou payants.

Le générateur de mots-clés de Google « keyword Ad Planner » est gratuit, mais lié à Google Ads. Il suffit de créer un compte Google Ads et d’effectuer une recherche. Plus le nombre de recherches mensuelles pour une requête est élevé, plus elle est jugée concurrentielle. Il est donc conseillé de travailler également sur des requêtes dites de longue traîne (composées de plusieurs mots).

Des outils SEO payants permettent de trouver des mots-clés : Yooda, SEMRush… Ces outils intègrent de nombreuses fonctions : analyses des sites de la concurrence, rapport de sites web…

Pour bien référencer votre page, le mot-clé principal (en gras) devra se trouver dans : le title, le <h1>, un <h2>, l’introduction et plusieurs fois dans les paragraphes.

Le champ lexical

Le temps où Google se basait uniquement sur le nombre d’occurrences du mot-clé dans le contenu est dépassé. Aujourd’hui, pour analyser la pertinence d’une page sur une requête, le moteur de recherche tient compte de l’ensemble du contenu.

La rédaction web SEO telle qu’elle est pratiquée actuellement se base non seulement sur les mots-clés, mais également sur la sémantique. Il faut tout de même noter que la « sémantique » pour un contenu optimisé n’a rien à voir avec la sémantique « qui se rapporte au sens des mots ».

Le robot de Google va analyser vos pages et déterminer leurs sens et les sujets traités grâce aux mots utilisés sur cette page. La rédaction doit désormais tenir compte de cette notion, l’utilisation du champ lexical complet est nécessaire (synonymes, groupes de mots spécifiques, expressions connexes…).

Plusieurs outils proposent des listes de mots qui permettent de créer un contenu optimisé : YourTextGuru, 1.fr…

La structure du texte (Hn)

Les balises Hn sont les balises qui désignent les titres. Elles se déclinent par ordre d’importance de H1 à H6. H1 étant le titre principal de l’article, H2 des sous-titres, H3 des sous-sous-titres etc., jusqu’à <h6> si besoin. Leur rôle principal est d’envoyer un signal fort à Google : « attention, ceci est important ! ». C’est pour ça que dans un article de blog ou dans les contenus textuels d’une page, le mot-clé principal devra se trouver dans le H1 et au moins une fois dans un des H2.

Dans les contenus, la présence de mots en gras, de listes à puces et d’une table des matières avec ancres facilite également la structuration du texte et facilitent le crawl des pages par les robots de Google. Les critères SEO liés aux liens

Les critères SEO liés aux liens

3e critère de référencement Google : les liens ! Si les liens internes facilitent le scan des pages par les robots indexeurs, les liens entrants (backlinks), apportent une certaine autorité au site.

Les liens internes

Il faut savoir qu’un lien placé sur la page d’accueil a plus de poids qu’un lien placé sur une page interne. Mais attention, plus il y aura de lien depuis la page d’accueil, plus la puissance de ces liens sera diluée. Il est donc important de bien choisir les pages que l’on souhaite booster au niveau du référencement. Un lien pertinent est un lien qui décrit bien le sujet de la page visée.

Imaginons que nous sommes sur la page d’accueil d’un site de fabricants de spas, les liens devraient correspondre au service proposé sur chaque page interne. On trouverait donc les liens suivants :

  • Spa de massage
  • Spa de nage
  • Spa à turbine

Ici, le mot-clé de la page interne se retrouve dans l’ancre du lien.

Conseil : à éviter, les ancres « floues » du type « contactez-nous » ou « découvrez nos services ». Ces ancres ne sont pas signifiantes pour Google qui accordera moins de poids à la page visée et ceci impactera directement son référencement naturel et donc son positionnement dans les résultats de recherche.

Lien créé avec l’attribut alt

Il s’agit ici de créer un lien non pas textuel, mais via une image. On retrouve dans les différents CMS WordPress, Joomla, Jimdo, Prestashop, Drupal, une fonction permettant de créer un lien depuis une image vers une page interne ou la page d’accueil d’un site. L’attribut alt permet de donner un nom à l’image. Ça n’aura pas d’impact sur le référencement de la page par contre s’il n’est pas présent, la page cible perdra en crédibilité aux yeux du moteur de recherche.

Les Backlinks (liens entrants)

Le nombre et la qualité des backlinks sont des critères de référencement Google importants. Les backlinks apportent la preuve que le site a de l’autorité dans son domaine.

Chaque lien entrant est considéré comme une approbation des internautes. Plus la page du site qui crée un lien entrant vers un autre site web a de l’autorité (un bon page rank), plus le lien aide à améliorer le référencement naturel du site qui le reçoit. Généralement, un lien en provenance d’une page d’accueil a plus de poids. Autre critère d’importance, comme pour les liens internes, plus la page où se trouve le lien comporte de liens, moins grand sera l’intérêt de ce lien. Pour exemple, une page partenaire qui comporte 50 liens transmettra 1/50ème de sa puissance à chaque site vers lequel il pointe.

Certains sites investissent dans une stratégie de netlinking « artificielle ». Il est conseillé de faire attention aux liens proposés. Seuls un expert SEO ou une agence spécialisée pourront mettre en place une stratégie de création de liens qui semble naturelle.

Ces différents critères de référencement Google sont pour la plupart simples à respecter. Un audit SEO réalisé par une agence web avec un outil spécifique mettra en évidence les erreurs ou omissions qui pénalisent un site. L’optimisation des différentes pages pourra alors être réalisée dès lors qu’une stratégie SEO aura été élaborée. Le trafic du site s’améliore généralement dans les mois qui suivent les premières interventions liées au référencement naturel.

Avez vous aimé cet article ?

Cliquez sur les étoiles pour donner une note

Note moyenne 5 / 5. Nombre de votes : 5