Glossaire et Définitions Google Ads

Net Offensive

Temps de lecture : 5 minutes

Le lexique des principaux termes utilisés sur la plateforme Adwords

Le lexique des principaux termes utilisés sur la plateforme Adwords

Vous souhaitez vous lancer dans le référencement payant appelé aussi SEA ? Pour cela, vous avez choisi Adwords, la plate-forme de publicité en ligne de Google pour positionner votre site internet. Vous avez donc besoin d’en comprendre le vocabulaire. Déchiffrer ce jargon Adwords de startup à première vue plutôt obscur est la première étape à franchir pour un lancement optimal de vos campagnes Adwords. En voici les termes les plus courants pour débuter sur Adwords et devenier un expert en référencement

Le vocabulaire de base Adwords

Mot-clef : on appelle mots-clef un mots ou une expression servant à décrire votre produit ou votre service. Vous devez choisir vos mots-clefs en pensant à ceux que les internautes (prospects et clients potentiels) sont susceptibles de saisir, quand ils effectuent une recherche autour de produits ou services tels que les vôtres. Ils aident Google à déterminer l’emplacement et le timing de diffusion de votre annonce.

Groupe d’annonce : c’est un regroupement d’annonces publicitaires visant un ensemble commun de mots clés. Il permet donc de classer des annonces selon un thème commun, comme par exemple, le type de produits ou de services.

Campagne : une campagne publicitaire se compose d’un ou plusieurs groupes d’annonces. La campagne permet de faire partager divers paramètres à plusieurs groupes, tels que le budget, la langue ou encore la cible géographique. 

Impression : à chaque fois qu’une annonce publicitaire Adwords est diffusée, soit sur une page de résultats de recherche (SERP), soit sur un site web du Réseau Google, on compte une impression pour cette annonce.

Clic : à chaque fois qu’un internaute clique sur une annonce, un clic est comptabilisé par AdWords pour cette annonce.

Niveau de qualité ou quality score : cette note allant de 1 à 10 permet à l’annonceur de connaître le niveau de qualité de ses annonces du point de vue de Google. Le niveau de qualité dépend du taux de clics attendu, de la pertinence de l’annonce ainsi que de la convivialité de la page de destination vers laquelle l’annonce dirige les internautes. Le quality score sera donc élevé si Google considère qu’annonce et page de destination associée sont utiles pour les personnes auxquelles l’annonce est diffusée.

Vocabulaire lié aux coûts et aux performances des campagnes Adwords

CPC ou Coût par clic : le CPC est un type d’enchère que propose Google Adwords. L’annonceur ne paye que si une personne clique sur son annonce publicitaire.

CPC Max : à la création d’une campagne, l’annonceur définit le montant maximal de son enchère. Le montant payé par clic ne dépassera donc jamais ce CPC max.

CPC Réel : il s’agit ici du montant que l’annonceur paye réellement par clic.

CPM ou Coût pour mille impressions : le CPM est un second type d’enchère. Dans ce cas-ci, l’annonceur paye le coût défini par lot de 1000 impressions.

CTR ou Click Through Rate : ce taux de clics est le pourcentage entre les clics et les impressions. Il mesure donc le nombre d’internautes ayant cliqué sur une annonce par rapport au nombre de fois où elle a été affichée. Ce taux est essentiel car utilisé dans le calcul de niveau de qualité de l’annonce. En effet, c’est un indicateur de l’efficacité d’une annonce en regard des mots-clés utilisés pour son affichage. Bien sûr, plus le CTR est élevé et mieux c’est. 

Conversion : une conversion peut être soit un achat passé sur votre site, une demande de devis concernant l’un ou l’autre de vos services, soit plus simplement une création de compte utilisateur ou même une inscription à une newsletter. Adwords comptabilise les conversions chaque fois qu’un clic sur une annonce en génère une.

Taux de conversion : ce taux est le pourcentage entre les conversions et les clics. Un taux de conversion élevé indique bien entendu une bonne rentabilité de la campagne.

Coût par conversion : c’est évidemment ce que coûte chaque conversion. Ce coût permet au final de statuer si une campagne est rentable ou pas. S’il est de 50€ alors que la conversion ne rapporte par la suite que 60€,  l’annonceur s’aperçoit que la rentabilité de la campagne est faible et peut donc optimiser la campagne suivante pour améliorer cette rentabilité.

Budget journalier : c’est le plafond à ne pas dépasser par jour. Voir l’article sur le budget d’une campagne Adwords.

Remarketing : possibilité de réafficher des publicités aux internautes ayant déjà visité votre site. Ils sont identifié par la plateforme Adwords et ciblé à nouveau via des campagnes dédiées de remarketing.

Ciblage géographique : cela permet de n’afficher vos annonces que sur des zones biens définies (pays, région, département, ville, quartier, zone…). Ceci est particuliérement utilise pour la publicité des entreprises locales.

KPI ou indicateurs clefs de performance : il s’agit d’indicateurs différents qui permettent de comprendre les performances de vos campagnes et d’en arbitrer les différentes variables.

Saisonnalité : certain produits se vendent plus à certaines périodes que d’autres. Vos campagnes doivent le prendre en compte afin d’éviter d’être en ligne inutilement.

Google Partner : c’est une statut spécial donné à certaines sociétés gérant des campagnes Adwords et respectant des critères de performances et de certifications professionnelles.

Vous voici dorénavant bien armés pour appréhender sereinement l’interface Google Ads et son vocabulaire si particulier. Vous êtes également à même d’interpréter correctement les nombreux chiffres que le lancement de votre prochaine campagne Adwords ne manquera pas de générer ! Vous pouvez poursuivre votre lecture avec ce Guide complet pour comprendre Google Ads.

Avez vous aimé cet article ?

Cliquez sur les étoiles pour donner une note

Note moyenne / 5. Nombre de votes :