Parlons de vos projets, appelez nous

E-réputation personnelle et personal branding sur le réseau internet

Net Offensive

Temps de lecture : 9 minutes
4.8
(6)

Gestion de l’e-réputation individuelle sur internet

E-réputation personnelle et personal branding

Essayez vous-même, tapez votre nom et prénom sur Google et regardez ce qui apparaît dans les premiers résultats de la recherche et débuter un premier audit de votre identité numérique.

Êtes-vous visible ? Aimez-vous ce que vous voyez au travers du prisme du moteur de recherche ? Cela reflète-t-il vraiment qui vous êtes maintenant ? Votre passé interfère-t-il avec votre présent ? Ces informations modèlent en partie votre e-réputation et votre notoriété sur internet.

Vous n’aurez jamais une deuxième chance de faire une bonne première impression.

David Swanson

Pourquoi la gestion de sa réputation personnelle est-elle importante ?

Pourquoi gérer sa réputation personnelle est-il important ?

Tout le monde a une réputation, qu’elle soit grande ou petite. L’image d’un individu compte dans sa sphère d’influence, aussi vaste ou minuscule soit-elle. Elle fait partie intégrante de sa stratégie de communication.

Ce que les gens voient lorsqu’ils vous recherchent sur internet et ce que les autres personnes disent de vous dans la presse, les médias sociaux, les forums, les profils, les vidéos, a une influence considérable sur la façon dont vous êtes perçu par votre entourage professionnel, votre employeur, vos collègues de travail, votre famille, vos amis et par les communautés dans lesquelles vous gravitez.

Un sondage a révélé que la moitié des résultats des moteurs de recherche, suite à des recherches personnelles, contient des informations non désirées.

  • Informations personnelles (adresse, téléphone…).
  • Informations sur ses sociétés.
  • Publications sociales, médias ou forums référencés.
  • Identifications par des photos de tierces personnes
  • commentaires négatifs et détracteurs.
  • Usurpation d’identité.
  • Articles de presse néfastes.
  • Dénigrement, diffamation.
  • Photos compromettantes et revenge porn.
  • etc.

Avec le développement des réseaux sociaux et l’indexation massive des contenus, l’image d’un individu a atteint une ampleur à laquelle aucune autre génération n’a été confrontée. Gérer sa communication digitale est primordial pour diffuser une image positive.

Tout le monde, à un degré ou à un autre, doit faire attention à la gestion et à la préservation de sa marque personnelle.

  • Google contrôle jusqu’à 72% de tout le trafic des moteurs de recherche dans le monde, 93% en France.
  • La première page d’une recherche Google portant votre nom attire 95% du trafic généré par une recherche.
  • 91% des personnes ne consultent que la première page des résultats des moteurs de recherche pour se faire une idée sur une personne, une entreprise, une marque…

Vous souhaitez donc que les internautes voient, lorsqu’ils vous « Googlelisent », une page de résultats de recherche remplie de liens qui vous présentent de la meilleure façon possible et qui reflètent vraiment qui vous êtes et ce que vous faites.

Quels sont l’impact réel et l’influence des différents contenus sur l’image personnelle ?

Les résultats négatifs sont un souci majeur pour les individus. Par contre, les résultats de recherche positifs, très visibles, ont un impact réel sur la perception, la confiance et les opportunités; c’est pourquoi il est rentable de prendre soin de votre image.

Aujourd’hui, les méfaits les plus flagrants d’une mauvaise image se manifestent lors de la recherche d’un travail.

En tant qu’Agence spécialisée, nous sommes souvent sollicités par des étudiants en recherche d’emploi, des personnes au chômage ou en cours de reconversion professionnelle, d’anciens dirigeants qui reviennent au salariat… C’est en général au cours de cette période de leur carrière qu’ils commencent à se soucier de leur image sur Google, et réalisent que certains contenus peuvent être bloquants pour un employeur.

Chaque réseau social utilisé doit être sécurisé et ne pas laisser vos données personnelles à la vue de tous. Votre présence doit être contrôlée.

Quelques chiffres clefs sur l’attitude des recruteurs

Quelques chiffres clefs sur l'attitude des recruteurs en terme d'e-réputation

Alors que les réseaux sociaux imprègnent tous les aspects de notre vie personnelle et professionnelle, ce que vous publiez peut avoir des conséquences graves et durables.

Une étude CareerBuilder a révélé que les recruteurs qui recherchent des candidats ne proposent pas le poste si :

  • Le candidat a posté des photographies, des vidéos ou des informations provocantes ou inappropriées : 40%
  • Le candidat a posté des informations à son sujet, buvant ou consommant de la drogue : 36%
  • Le candidat a fait des commentaires discriminatoires sur la race, le sexe, la religion… : 31%
  • Le candidat était lié à un comportement criminel : 30%
  • Le candidat a menti sur ses qualifications : 27%
  • Le candidat avait de faibles compétences en communication : 27%
  • Le candidat a posté des avis négatifs, par le passé, sur son entreprise et ses collègues : 25%
  • Le candidat utilise un pseudonyme non professionnel sur les réseaux sociaux : 22%
  • Le candidat a partagé des informations confidentielles d’anciens employeurs : 20%
  • Le candidat a menti sur une absence : 16%

Quelques exemples concrets de contenus pouvant porter préjudice dans un processus d’embauche

Quelques exemples concrets de contenus pouvant porter préjudice à la réputation

Durant ces dernières années, notre Agence a été sollicitée sur des centaines de problématiques (droit à l’oubli, droit à l’image, déréférencement, atteinte à la sphére privée…) de ce type, faisant appel à nos compétences de nettoyeurs du net. Voici quelques exemples de contenus portant préjudice à une image personnelle dans le cadre d’une recherche d’emploi.

  • Photos de soirées étudiantes visibles dans Google image pour un jeune diplômé.
  • Anciens articles de presse sur une condamnation.
  • Anciennes références à un emploi de dirigeant associé à une faillite.
  • Anciennes publications au sujet d’un engagement syndical.
  • Profils Facebook publics.
  • Chantage et arnaque sur internet.
  • Activités passées dans le divertissement pour adultes.
  • Contenus négatifs concernant un homonyme.
  • Blogs diffamants écrit par un corbeau.
  • Articles sur des engagements politiques passés.
  • Anciennes interviews exposant des positions obsolètes ou une image négative.

Les bénéfices d’une bonne gestion de sa marque personnelle ?

Gérer votre marque personnelle (Personnal Branding) de manière proactive vous ouvre des portes et génère des opportunités.

Maîtriser votre image et la sécuriser

La gestion de la marque personnelle s’apparente beaucoup à la création d’une marque d’entreprise. Pourquoi voulez-vous être reconnu ?

En répondant à cette question vous aurez déjà une idée de l’image que vous souhaitez renvoyer et de quels contenus vous avez besoin pour arriver à ce but.

Vous serez en mesure également de surveiller et de corriger ce qui peut mettre en danger cette image.

Générer des opportunités

Une fois que les gens vous perçoivent d’une certaine manière, la réalité prend alors la forme de ces perceptions. Une marque personnelle bien gérée vous présente de la meilleure façon possible et vous permet ainsi de générer les meilleures opportunités en bénéficiant d’un profil crédible visible et d’une confiance accrue.

Une notoriété exceptionnelle vous permet de rentrer en contact avec des personnes ou d’ accéder à des lieux inaccessibles à ceux qui ont une image négative ou inexistante.

Quelques conseils pour protéger votre image numérique

Comment protéger votre image numérique ?

Pour un particulier qui n’a pas à utiliser internet pour développer sa marque personnelle et sa carrière, la gestion de sa eréputation doit répondre à quelques règles simples et suivre ces conseils et méthode :

  1. Surveillez Google régulièrement : prenez l’habitude de regarder ce que l’on trouve sur vous sur Google. D’autres le font régulièrement Vérifiez que rien ne peut vous porter préjudice. La configuration de Google Alerts est un outil de veille basique mais efficace pour débuter une veille sur internet
  2. Sécurisez vos réseaux sociaux : vous avez le droit au respect de votre sphére privée, mais soyez vigilant à ce qu’elle ne soit pas publique. Beaucoup trop de profils Facebook ou autres sont accessibles publiquement. Paramétrer vos profils sociaux au maximum et évitez que des informations personnelles soient publiques.
  3. Réfléchissez avant de poster sur internet : à l’heure où les réseaux sociaux deviennent un champ de bataille et où la tolérance est en berne, évitez de vous exposer sous votre réelle identité. Le doxing est devenu une activité nuisible en pleine expansion. Veillez à préserver votre anonymat afin que votre activité sur internet ne crée pas de nuisance dans votre vie réelle.
  4. Pensez numérique : Google indexe les contenus. Ces contenus sont duplicables à volonté. Envoyer ou poster une photo dans un espace privé ne garantit pas sa confidentialité. Vous n’êtes jamais réellement anonymes sur internet. En gardant à l’esprit ces vérités, vous changerez petit à petit vos usages et réfléchirez aux conséquences possibles de vos usages d’internet.

Ce qui vous paraît drôle et sans conséquences à 15 ou 20 ans, ne le sera peut-être pas à 25 ou 30 ans, modérez vos usages.

Prendre le contrôle de ce que les gens voient lorsqu’ils vous recherchent vous permet de contrôler le récit. Cela vous protège également de tout contenu négatif indésirable ou obsolète.

Contactez nos experts pour savoir comment nous pouvons vous aider à réparer, développer ou maintenir une image positive. Ils vous aideront à établir une présence positive en fonction de vos objectifs, à choisir les plateformes adaptées à votre secteur d’expertise, votre fonction, et à mettre en place la méthode pour développer votre image en ligne.

A lire également :

Avez vous aimé cet article ?

Cliquez sur les étoiles pour donner une note

Note moyenne 4.8 / 5. Nombre de votes : 6