Parlons de vos projets, appelez nous

Comment Google Rankbrain et l’IA changent-ils le SEO ?

Net Offensive

Mise à jour le

Temps de lecture : 6 minutes
5
(2)

Rankbrain : définition et impact sur le référencement de l’intelligence artificielle du moteur de recherche Google

Google Rankbrain : requêtes, IA et pertinence

Déployée depuis 2015, la technologie d’intelligence artificielle Rankbrain est aujourd’hui un des piliers d’importance de Google. Considéré comme l’un des trois signaux les plus importants pour définir le classement et le référencement des pages remontées par le moteur de recherche, cet algorithme prend de plus en plus de place à l’échelle de la compréhension des contenus et de la pertinence des résultats proposés par Google pour chaque requête. La tendance avait déjà été lancée avec les algorithmes comme Hummingbird (Colibri) qui avait pour objectif me mieux comprendre le sens et le contexte des requêtes des internautes.

Le machine learning (apprentissage autonome) rend ce système de plus en plus performant. Si les SEO tremblaient à l’annonce du déploiement de cette IA, force est de constater qu’aujourd’hui ils travaillent à l’amélioration du contenu de chaque page produite pour s’attirer ses faveurs.

En clair, il ne s’agit plus de matraquer des mots clés à tout va, mais plutôt de saisir l’intention exprimée (ou non) par l’internaute pour lui soumettre la meilleure réponse possible. La pertinence est désormais au cœur du SEO et comprendre le fonctionnement du moteur de recherche aide à obtenir la pertinence nécessaire pour se positionner sur les requêtes souhaitées et plaire aux algorithmes de Google.

Qu’est-ce que Rankbrain et quel est son rôle sur le moteur de recherche de Google ?

Afin de rendre les résultats de recherche toujours plus pertinents, c’est un algorithme dédié à la compréhension du contenu. Cette technologie travaille à l’amélioration de la pertinence des résultats.

Concrètement, grâce au machine learning, ce système s’améliore tout seul en prenant en compte la réaction des internautes en fonction de résultats proposés pour les différentes requêtes.

Son apprentissage s’effectue donc de façon autonome. Il cherche avec ses algorithmes à mieux cerner l’intention cachée derrière chaque requête en ligne et fait en sorte de délivrer la meilleure réponse possible aux utilisateurs (hummingbird).

Ainsi, une bonne partie du référencement sur Google fonctionne selon le principe de « réponse la plus adaptée ». Bien évidemment, d’autres facteurs entrent en ligne de compte pour définir le positionnement d’une page, mais il tend à prendre de plus en plus de place.

La compréhension du contenu

Rankbrain ne comprend pas les mots à proprement parler. Pour cet algorithme, chaque mot est converti en vecteur et s’inscrit dans un environnement. C’est précisément ce point qui fait sa force.

Auparavant, Google faisait en sorte de faire correspondre les contenus contenant des mots clés précis, de façon à les faire correspondre à la requête formulée. Dorénavant, grâce à son apprentissage de l’univers sémantique de chaque requête, Rankbrain est capable de soumettre un résultat pertinent, même si ce dernier ne contient pas les lexies présentes dans la requête. Il privilégie, avec importance, le sens et l’information aux mots clés. La pertinence des résultats soumis est largement optimisée.

Cette IA va plus loin en saisissant le sens cachée derrière chaque requête. C’est ainsi qu’elle peut soumettre des résultats commerciaux ou informatifs selon ce que l’internaute recherche. En clair, chaque texte soumis à Google fait l’objet d’une analyse et d’une évaluation qui permet ensuite de classer chaque page en fonction de la nature de son contenu.

Comment Rankbrain évalue la satisfaction de l’utilisateur ?

Afin de s’assurer d’avoir offert la meilleure réponse possible, il se base sur certains paramètres pour évaluer le niveau de satisfaction de chaque utilisateur.

Les données analysées sont les suivantes :

  • Analyse du CTR de chaque page.
  • Analyse du taux de rebond.
  • Analyse du temps passé face aux résultats soumis.

Chacun de ces signaux permet à l’intelligence artificielle de détecter les pages hors contexte ou ne répondant pas correctement à la demande exacte. C’est ainsi que le classement est modifié au fil de l’analyse et de l’apprentissage. Seuls les résultats suscitant le plus d’intérêt sont favorisés.

C’est ainsi que Google arrive à proposer des résultats toujours plus pertinents et répondant précisément à l’intention formulée par l’utilisateur.

Comment exploiter ce que l’on sait de Rankbrain pour améliorer son SEO ?

Rankbrain pour améliorer son SEO

En gardant à l’esprit les facteurs importants pour l’appréciation et l’évaluation du contenu, il est possible d’en tirer parti pour optimiser son référencement.

Au-delà du linking et des optimisations techniques, la stratégie SEO devra inclure la création de contenu pensé pour satisfaire les attentes des utilisateurs.

Saisir l’intention de l’utilisateur

Tout d’abord, un gros travail va devoir être effectué sur l’élaboration de profils de buyer personas. Ces profils vont permettre de mieux comprendre son auditoire, ses aspirations et son comportement.

D’une part il sera plus simple de s’adresser directement à ses potentiels clients, et d’autre part il sera plus facile de saisir leur mode de fonctionnement et leurs attentes. Leur façon de formuler leurs recherches sur le web définira ce qu’ils attendent du contenu.

Exemples :

  • Veste en cuir : l’internaute cherche probablement à se renseigner sur les différentes options envisageables (type de cuir, coupe, couleur, origine, fabrication, etc.). Un contenu informatif peut lui être soumis et des illustrations diverses peuvent illustrer le propos. Rien n’empêche de mettre en place des CTA vers les différentes catégories de produit afin de convertir ce curieux en client.
  • Veste en cuir rouge : Le contenu devra être plus commercial. Au travers de cette requête, l’internaute souhaite découvrir un type de produit plus ciblé. Outre l’aspect informatif, il recherche un contenu commercial lui permettant de faire son choix parmi différents produits.

Il ne s’agit donc plus de se focaliser sur un mot clé et le répéter sans cesse. Il faut comprendre la recherche de l’internaute pour mieux capter son attention et répondre à sa demande.

Surveiller et analyser le taux de rebond et le CTR

Vu que Rankbrain se sert de ce critère pour évaluer la pertinence des résultats qu’il soumet, il va falloir faire de même.

Ces indicateurs vont permettre de s’assurer d’avoir opté pour le bon type de contenu. Si le CTR et le taux de rebond sont bons, c’est que la stratégie SEO est payante et a bien tenu compte de ses personas.

En revanche, si ces indicateurs sont dans le rouge, c’est le signe qu’il faut revoir sa copie. Il y a de fortes chances pour que Rankbrain relègue en fond de classement les pages qui n’arrivent pas à satisfaire l’auditoire visé. Dans ce cas, le référencement dont bénéficiera le site sur Google sera handicapant pour développer son business. Il faudra repenser sa stratégie pour obtenir le résultat voulu.

Proposer du contenu de qualité et pensé pour répondre aux internautes

Au-delà de la qualité rédactionnelle, il faudra arriver à capter l’attention des utilisateurs aussi longtemps que possible.

Pour ce faire, rien ne vaut un contenu à forte valeur ajoutée. La publication de vidéos associée à un contenu éditorial ciselé à la perfection permet d’obtenir d’excellents résultats.

De plus, l’utilisation d’outils d’optimisation sémantique permet de s’attirer les faveurs du moteur de recherche. Grâce à des outils tels que Yourtext.guru ou cocon.se, les lexies présentes dans les textes faciliteront le travail de compréhension de Rankbrain. Ces outils vont permettre à l’intelligence artificielle de capter à quel univers sémantique appartient le contenu qu’elle doit évaluer.

Créer des contenus sur des requêtes identiques mais des intentions de recherche différentes permet de régler les problématiques de cannibalisation de contenus.

En y ajoutant une qualité d’écriture pensée pour plaire à l’humain, il y a de fortes chances pour que les contenus en question soient considérés comme étant pertinents et respectueux des critères attendus par l’IA.

Le résultat :

  • Un bon CTR pour votre site car les humains trouvent les informations qu’ils recherchaient en lisant vos pages.
  • Un bon classement parmi les pages de résultat Google.

Une fois ce cercle vertueux amorcé, il suffit de persévérer dans cette voie pour s’assurer d’un positionnement stable et pérenne.

Conclusion sur Google Rankbrain

Il ne faut pas craindre le fait que Google affine ses critères compréhension du contenu, au contraire !

Afin de créer un contenu porteur, tant en termes de ranking que de conversion, la pertinence doit faire partie de toute stratégie SEO. Tous ceux qui travaillent dans ce sens sont généralement récompensés.

Il faut considérer cette contrainte comme une opportunité de faire valoir sa singularité et ses qualités par rapport à la concurrence. Ainsi, cette technologie joue davantage le rôle d’un allié servant votre cause que celui de gendarme cherchant à tout prix à taper sur les doigts des contrevenants.

Google mise beaucoup sur cette intelligence artificielle pour optimiser son budget crawl et pour permettre au moteur de recherche de s’améliorer au fil du temps. Le machine learning permettant à Rankbrain d’évoluer de façon autonome, il y a de grandes chances pour que Google devienne davantage un moteur de réponse qu’un moteur de recherche.

En ayant conscience de tous les facteurs susceptibles d’influer sur le positionnement d’un site et sur le comportement des internautes, il ne reste plus qu’à se retrousser les manches pour profiter des opportunités d’apparaître comme critère de référence dans son secteur d’activité.

La clé du succès réside donc dans la qualité du travail fourni et dans la pertinence des réponses apportées.

Avez vous aimé cet article ?

Cliquez sur les étoiles pour donner une note

Note moyenne 5 / 5. Nombre de votes : 2

Pas de votes pour le moment, soyez le premier à voter.