Parlons de vos projets, appelez nous

Comment utiliser les consignes et Guidelines de Google en SEO ?

Net Offensive

Mise à jour le

Temps de lecture : 9 minutes
5
(3)

 Qu’est ce que les Guidelines Google en référencement : règles, fonction, critères et autorité

Chaque année, Google met à jour ses Guidelines à l’attention des “quality raters“ (collaborateurs de Google en charge de l’évaluation des sites web). Ce document recense l’ensemble des critères pris en compte pour juger de la qualité des pages d’un site, ainsi que les nouveautés liées à l’évolution des algorithmes du géant de la recherche en ligne.

Ce document est rendu public et peut donc être consulté en ligne par tout professionnel du web. Il permet de faire le point sur ce qu’attend Google du contenu de chaque page, ainsi que de s’assurer qu’en bon professionnel du référencement vous suivez le bon chemin pour bénéficier de ses faveurs, de son trafic et être bien visible auprès des internautes.

Webmasters et consultants SEO ne manquent pas de consulter chaque nouvelle parution de ces informations pour se tenir informés des changements opérés par Google.

Pour qui souhaite affûter son expertise, en voici les grands points et conseils pour respecter les critères et recommandations émises par Google. Bonne lecture.

Quelles sont les guidelines de Google et les bases pour optimiser son référencement ?

Les bases pour optimiser son SEO

Au-delà du contenu de chaque page, nombreux sont les facteurs à être pris en compte par le moteur de recherche pour évaluer la pertinence et la réputation d’un site. Voici les critères de base qui vous assureront d’avoir conçu un outil performant.

Commençons par les éléments et conseils relatifs à la structure d’un site.

Le certificat SSL (HTTPS)

Veillez à ce que votre site soit doté d’un certificat SSL valide sur toutes les pages et toutes les parties de votre site.

N’oubliez pas que le HTTPS permet d’éviter les messages du type “vous vous apprêtez à visiter un site dont la sécurité n’est pas garantie“. La présence du HTTPS est une question de sécurité et permet de rassurer l’internaute. Le certificat SSL est donc un vecteur de confiance pour les utilisateurs. Veillez à ne pas l’omettre. En cas de migration SEO de http vers https, il y a un certain nombre d’actions à effectuer pour ne pas perdre son référencement.

Les url

N’oubliez pas qu’une url se doit d’être unique et propre à chaque page. Dans le cas où plusieurs url mènent à un même contenu, n’hésitez pas à mettre en place une redirection 301 afin d’éviter des problèmes de contenu dupliqué.

Pour créer une url, il est essentiel que vous ayez déjà hiérarchisé correctement chaque partie de votre site. Ainsi, chaque url sera bien structurée et reflètera la parfaite organisation de votre structure.
N’hésitez pas utiliser un ou plusieurs mots clés dans chaque url afin de bien contextualiser votre contenu.

Le fil d’ariane

Cet élément n’est pas nécessairement d’impact en termes de référencement naturel, mais il participe à faciliter et fluidifier l’expérience utilisateur.

Là encore, le fil d’ariane permet de structurer de façon logique le chemin de navigation. À tout moment l’internaute peut revenir en arrière sans se perdre dans les méandres d’un site.

Le sitemap XML

Ce fichier est pensé pour regrouper l’ensemble des pages d’un site. Soumis à la search console, il permettra à Google de disposer de l’ensemble de vos url et d’en assurer l’indexation.

Privilégiez les pages de première importance et pensez à le soumettre à Google.

Le robots.txt

Trop souvent oublié (même par les webmasters !), ce fichier permet d’autoriser ou interdire à Google et les autres moteurs de recherche à crawler certaines parties du site, et d’interdire l’indexation à d’autres. Un Robots.txt mal paramétrer peut rapidement causer des problèmes. Pensez donc à vérifier sa présence et sa bonne configuration.

Les pages d’erreur 404

Le code 404 apparaît lorsqu’une page ou un contenu sont introuvables par les moteurs de recherche. Du point de vue des utilisateurs, l’apparition de ce message peut s’avérer décourageant, entraînant ainsi l’abandon de la navigation sur un site.

Il est important de faire la chasse à ses erreurs et à mettre en place des redirections 301 chaque fois que vous en croisez une. Toutefois, une page d’erreur personnalisée, avec un message adressé à l’internaute et différents liens vers lesquels ce dernier peut se tourner permettent parfois de restaurer la confiance de l’usager, qui continuera ainsi à naviguer au sein du site.

Ne négligez donc pas la présence de ces erreurs 404, ni la page personnalisée qui permettra de ne pas décourager les internautes qui y seront confrontés. Cela relève de l’amélioration de l’expérience utilisateur.

Comment utiliser les Guidelines de Google pour l’optimisation on-page ?

L’optimisation SEO on-page

Voyons maintenant les recommandations relatives au contenu de chaque page.

Le texte

Google fait la chasse aux contenus de mauvaise qualité. Il entend proposer aux utilisateurs le contenu qui répondra à leur recherche.

De fait, il est nécessaire d’écrire des textes de qualité, pour l’humain et traitant au mieux le thème abordé. D’ailleurs, en 2018, Google a déployé une mise à jour de son algorithme surnommée “medic update“ qui visait à sanctionner les mauvais contenus traitant les thématiques “YMYL“ (Your Money, Your Life), comprenez les sujets affectant directement les individus (santé, finance, justice, développement personnel, etc.). En agissant ainsi, Google a sanctionné les contenus approximatifs, susceptibles d’induire les utilisateurs en erreur.

Il est donc primordial de soigner la qualité du contenu, tant du point de vue de l’écriture que des informations délivrées.

Rien n’empêche d’avoir recours à l’optimisation sémantique, à condition de s’y prendre correctement, sans jouer la carte de la suroptimisation sur les requêtes visées. Dans le cas contraire, Google pourrait considérer votre contenu comme du spam, le reléguant dans les bas-fonds des classements.

De même, Google accorde désormais davantage d’importance à l’expertise de l’auteur d’un texte. La mise à jour “EAT“ (Expertise, Authoritativeness, Trustworthiness) a éjecté des SERP ou pénalisé tous les sites qui n’en faisaient pas preuve. Il est donc important que votre contenu représente une véritable valeur ajoutée, tant au sein de votre secteur d’activité, qu’aux yeux des internautes.

Du point de vue de la structure du contenu, n’hésitez pas à utiliser des listes à puces ainsi que tous les éléments permettant de clarifier votre propos. Les utilisateurs y verront une façon d’agencer le contenu de façon claire et ordonnée, tandis que le travail de compréhension de Google sera facilité.

Les balises Hn

Ces dernières permettent de structurer votre contenu de façon logique. Ainsi, un texte possèdera un H1, un ou plusieurs H2 et éventuellement des balises H3 (sous les parties en H2) afin de faciliter la compréhension de votre contenu de la part de Google.

On parle ici de Google, mais ces balises et leur hiérarchisation permettent au lecteur d’être face à un contenu clair, structuré et facilement compréhensible. Elles participent donc à l’amélioration de l’UX.
Veillez à insérer des mots clé au sein de ces Hn afin d’optimiser et de thématiser au mieux votre contenu sur les requêtes ciblées. Il est important de travailler cette structure au sein de chaque page de votre site.

Les balises HTML

Qu’il s’agisse de la balise Title, de la méta description, de la balise Alt de chaque image, il est primordial de renseigner tous ces champs. Au-delà de les renseigner, il est nécessaire que chacun de ces contenus soient uniques pour toutes les pages d’un site. Elles participeront à améliorer l’expérience des internautes, de même qu’elles sont considérées par Google à l’heure d’évaluer votre contenu.

D’une part, le travail de compréhension de la part de Google s’en trouve facilité, d’autre part vous évitez de perdre toute possibilité d’améliorer un peu plus votre visibilité.

Les balises des images (attribut alt, title, légende), ainsi que celles relatives au contenu en général permettent à Google de gagner du temps en interprétant au mieux votre contenu. Il serait dommage de se priver de ce type de levier, rapide et simple à mettre en place. Toutes les balises doivent être remplies de façon systématique.

Les Guidelines de Google, le netlinking et les autres points importants à ne pas négliger pour son référencement

On sait depuis longtemps que le ranking d’un site dépend de son bon fonctionnement, de la qualité de son contenu, ainsi que de la qualité et de la quantité des liens qui pointent vers lui. A ce propos, plusieurs points intéressants sont à souligner.

Les ancres des liens

Bien connu des SEO, l’algorithme Google Pingouin a sonné le glas de la sur-optimisation des ancres de liens. Il ne s’agit plus de créer des ancres exactes à outrance pour que votre site se positionne en première page d’une requête.

Il est donc important de prêter attention aux ancres des liens pointant vers votre site. Ces dernières se doivent d’être variées et descriptives pour éviter la pénalité. Dans son guide, Google recommande encore une fois de penser à l’humain, ses intitulés de liens étant cliquables. Ils doivent permettre à la fois de jouer sur le glissement sémantique du lien et sur le “call to action“ pour obtenir un clic.

Vérifiez donc que les liens pointant vers votre site ne sont pas tous dotés d’une même ancre.

L’échange et l’achat de liens

Depuis longtemps déjà, Google a exprimé son aversion pour les échanges de liens. Selon ses guidelines, un lien doit être obtenu de façon naturelle, sans avoir recours ni à l’échange, ni à l’achat.

Il est donc très important de soigner le profil lien de votre site en tachant d’attirer un maximum de backlinks de façon naturelle. Pour ce faire, le linkbaiting est une excellente solution, qui demande néanmoins beaucoup de travail, tant du point de vue de la stratégie que du contenu.

Si vous arrivez à déployer ce type de pratiques, vous noterez des résultats spectaculaires en matière d’acquisition de liens et de trafic. A méditer pour stimuler l’autorité de son site.

La densité des liens par page

Certes, l’acquisition de liens est vitale pour ranker, mais il ne faut en rien négliger les liens sortants ni les liens internes de votre site web.

Pour ce qui est des liens sortants, on évitera les pages regroupant de nombreux liens pointant vers d’autres sites. Passé une dizaine de backlinks, votre page perd en pertinence, de même que le poids de chacun des liens. Préférez de petites quantités de liens sortant, mais veillez à ce que la page cible soit de qualité.

Pour ce qui est du maillage interne, on évitera également la création de pages dont des dizaines de liens s’échappent vers le reste du site. On préfèrera linker entre elles des pages dont la proximité a du sens, tant pour Google que pour les internautes. De cette façon, le poids de chacun sera plus intéressant et il sera possible de bénéficier d’une circulation de jus optimale. Ce point rejoint d’ailleurs la partie relative à la structure d’un site.

L’autorité du site (Trustrank)

C’est aujourd’hui avéré, les sites institutionnels et ceux bénéficiant d’un fort indice de confiance sont favorisés en termes de ranking.

Cet indice de confiance s’appuie sur plusieurs facteurs :

  • L’ancienneté du nom de domaine.
  • La quantité de liens pointant vers lui.
  • La taille du site.

En clair, un site comme “Le Monde“ bénéficie de davantage de reconnaissance qu’un petit site lambda n’ayant que quelques mois de vie et une dizaine de pages. Même si aujourd’hui lorsqu’on recherche ce type de grand site bien trusté on se rend compte que certains n’hésitent pas à faire du spam, force est de constater qu’ils ont pignon sur rue.

Il faut donc faire en sorte que votre site s’inscrive dans une dynamique visant à acquérir la meilleure réputation possible. Avis, liens, contenus, pages de politique de confidentialité doivent concourir à faire de votre outil un site irréprochable.

Travailler ses titres et acheter des liens ne suffit plus à ranker. Il faut déployer des efforts à long terme pour s’assurer croissance et durabilité.

Concevoir un site utilisable sur mobile

Désormais, près de 2/3 des recherches se font sur mobile. Il est donc indispensable de se doter d’un site “responsive“, capable de s’afficher correctement sur un écran d’ordinateur et sur mobile.
On note d’ailleurs que Google Search Console affiche souvent le résultat de l’exploration du robot mobile en premier dans ses rapports. C’est dire si ce point est important. Il est aujourd’hui impensable de créer un site sans penser à sa version mobile.

Veillez donc à travailler en ce sens, garantissant ainsi aux internautes une bonne expérience de navigation à chaque recherche sur votre site web. L’indexation mobile first de Google va se généraliser et consiste à classer un site en fonction de sa version pour téléphone mobile.

L’affichage publicitaire

La publication des guidelines Google 2019 a laissé apparaître que désormais, le moteur de recherche tendrait à pénaliser les sites dont l’affichage publicitaire trop dense peut perturber la navigation.

Ce sera le cas pour des sites emprisonnant les visiteurs dans des pages d’annonces obligeant l’internaute à cliquer pour en sortir. Il semble également que le dosage des publicités soit concerné. Attention donc à l’heure de choisir les emplacements, la forme et la densité d’affichage de vos annonces.

Google privilégie la qualité

Même si cette affirmation est discutable, le géant américain recherche à fournir la meilleure réponse pour chaque requête formulée. Pour ce faire, il axe son travail sur l’évaluation de la qualité des sites qui lui sont soumis et choisit ou non de les faire ranker.

Il est indéniable qu’il est difficile de faire apparaître un site techniquement bancal et pauvre en contenu en première place. Il faut se résoudre à respecter un maximum de guidelines possible pour espérer s’attirer les faveurs de Google. Il faut également reste du côté “white hat“ du SEO et éviter le spam, le cloaking et toutes ces techniques visant à tromper le moteur se recherche. Ce dernier faisant la chasse aux resquilleurs, il serait risqué pour votre business de flirter avec les limites de ce que Google autorise. Si vous souhaitez pérenniser votre entreprise, misez alors sur une stratégie légitime et sur le long terme.

En réalité, il faut faire preuve de bon sens et placer les internautes au cœur de votre stratégie. N’oubliez pas que ce sont eux votre cible, Google n’étant qu’un moyen de vous rendre visible à leurs yeux. Dès lors que cette doctrine sera correctement assimilée et appliquée, il n’y a aucune raison pour que votre démarche légitime ne soit pas récompensée par une meilleure visibilité. La stratégie de netlinking, bien pensée, fera progresser l’ensemble.

Pensez-y à l’heure d’élaborer votre stratégie.

Avez vous aimé cet article ?

Cliquez sur les étoiles pour donner une note

Note moyenne 5 / 5. Nombre de votes : 3

Pas de votes pour le moment, soyez le premier à voter.