Temps de lecture : 10 minutes
5
(1)

La migration de sites Web et son impact en référencement naturel : stratégie, processus et liste de contrôle

Refonte et migration de site web en referencement

Vous planifiez une migration de site ? Le référencement naturel représente une part importante de votre activité ? Faites attention, peu d’actions peuvent détruire les performances d’une entreprise dans les résultats Google plus rapidement qu’une migration de site mal implémentée.

Changer de nom, changement de CMS, refaire un nouveau design de site, améliorer le parcourt client, fusionner des contenus, les occasions de refontes et de migrations sont nombreuses pour un site.

Mais une seule erreur peut entraîner des baisses importantes de votre trafic organique, des positionnements dans les résultats Google et de vos conversions.

Comment réaliser une refonte et migration de votre site internet sans risquer de nuire au référencement naturel ?

Les processus et liste de contrôle SEO seront abordés dans cet article. Nous avons rassemblé tout ce que vous devez savoir sur la migration de sites SEO pour éviter les catastrophes lors d’une refonte de site Web.

Qu’est-ce que la refonte et migration d’un site Web ?

Les refontes d'un site web peuvent prendre plusieurs formes.

Les refontes d’un site Web peuvent prendre plusieurs formes. Cela peut impliquer la reconstruction d’un site Web sur un nouveau CMS, le changement de nom de domaine, la fusion avec un autre site, le passage au HTTPS ou le mix de plusieurs changements.

Le processus de migration sera l’ensemble des opérations qui permettent de passer de l’ancienne version du site à la nouvelle, en s’assurant de la continuité de fonctionnement du site, d’un point de vue technique, marketing, SEO… L’objectif de la migration est de réaliser les changements voulus sans nuire aux différentes sphères.

Voici les principales raisons qui peuvent aboutir à envisager la refonte et la migration d’un site :

  • Un CMS qui ne répond plus aux besoins de l’entreprise en croissance, en E-commerce par exemple.
  • Changement du nom du site ou de l’entreprise.
  • Rebâtir une stratégie SEO saine suite à un audit.
  • Travailler l’arborescence pour l’indexation.
  • Fusion de plusieurs entreprises ou sites sur un seul site Web.
  • Création d’un site adapté aux appareils mobiles.
  • Améliorer la sécurité du site.
  • Travail d’optimisation de la vitesse de chargement d’un site.
  • Souhait d’un nouveau design et d’une nouvelle expérience utilisateur.

Concrètement les migrations peuvent consister à réaliser une ou plusieurs de ces étapes :

  • Changer de nom du domaine.
  • Passer le site du HTTP au HTTPS.
  • Changer les structures d’URL.
  • Changer la navigation de votre site
  • Migrer une partie d’un site Web.
  • Transférer le site sur un nouveau serveur.
  • Passer sur un nouveau CMS ou framework.
  • Refaire le design d’un site.
  • Changer la structure et l’organisation d’un site.
  • Changer d’hébergeur.

Quel peut être l’impact d’une refonte et migration pour le SEO ?

Les entreprises changent, la technologie évolue, les méthodes marketing s’améliorent et les stratégies s’adaptent. Il est nécessaire pour une entreprise à un moment donné de relever le défi de la refonte et de la migration de son site internet.

Tous les fichiers et contenus créés au cours des années doivent être récupérés et déplacés, mis à niveau ou fusionnés, et cela sans impacter les positionnements durement acquis dans les résultats Google.

Les migrations de sites sont délicates et il n’y en a pas deux identiques, elles peuvent aboutir à des catastrophes :

  • Chutes importantes de trafic et positions.
  • Chute des conversions.
  • Erreurs 404.
  • Pertes de positionnements sur Google.
  • Désindexation totale du site de Google.

Changement de design : cette opération reste assez simple à gérer si elle se limite juste à modifier l’aspect visuel sans toucher à la structure du site. Néanmoins elle peut avoir un impact sur le taux de conversion.

Refonte d’un site : les modifications apportées à l’arborescence du site peuvent également affecter vos résultats de recherche si elles ne sont pas effectuées en prenant en compte leur impact sur le SEO.

Changement de nom de domaine : lorsqu’un site change de nom, il est important de prévenir les moteurs de recherche de ces changements et de réaliser les actions nécessaires. Sans cela, vous pourriez repartir de zéro et ne pas bénéficier des classements acquis par l’ancien nom de domaine.

Restructuration d’URL : changer les URLS de vos pages sans prendre les mesures nécessaires aboutit à des pertes de positions sur Google et à des erreurs de navigations pour les visiteurs.

Modifications du contenu : les modifications sur les contenus et les liens internes peuvent bouleverser des classements Google obtenus. Méfiez-vous de ce que vous supprimez et de ce que vous ajoutez, principalement sur les pages qui vous apportent des visites et des conversions.

Changement de CMS : cette opération est souvent la plus délicate, car elle mixe plusieurs problématiques en une seule, changement de design, de structure, création de nouveaux contenus…

Les migrations de sites Web échouent généralement pour ces raisons :

  • Une méconnaissance des risques liés aux migrations de sites internet.
  • Absence d’audit SEO.
  • Un manque de connaissances des différentes parties impliquées.
  • Une mauvaise planification des étapes en amont.
  • Une liste de contrôle de migration fragile ou inexistante.

Checklist SEO et processus de migration du site Web

La checklist SEO pour la refonte d'un site web

Le référencement naturel est une méthode marketing très volatile. Lorsque vous envisagez de migrer ou refondre votre site, il est important d’avoir un plan de migration SEO afin de ne pas perdre les résultats SEO durement acquis par le passé.

Une migration de site est également l’occasion d’optimiser tout, y compris la structure de votre site. Utilisez la migration et refonte d’un site comme une opportunité pour optimiser le SEO en repartant sur des bases optimums.

Suivant les types de migrations plus ou moins complexes, ces recommandations ne sont toutes adaptées et nécessaires. Il convient de créer votre propre checklist en fonction de vos besoins et de réaliser un audit SEO complet afin d’identifier les erreurs et étapes à mettre en place.

La planification de la refonte SEO

La planification de la refonte SEO

Une bonne planification pose des bases saines pour des opérations de refonte et de migration qui peuvent être assez lourdes suivant les cas. Il est important de bien préparer les opérations en amont afin d’éviter les écueils les plus graves et limiter les risques de perte de chiffre d’affaires.

Réfléchissez bien si la migration est le bon choix

Un migration et refonte de site peuvent avoir des conséquences importantes sur le référencement naturel d’un site. Lorsque l’opération est bien effectuée, les conséquences sont souvent minimes, mais une perte temporaire de trafic est toujours à prévoir durant quelques semaines, le temps que Google intègre totalement les changements.

Il est donc important de mesurer les risques et les bienfaits souhaités afin de savoir si ce type d’opération est souhaitable ou non, et si les bénéfices visés méritent ce risque.

Poser les bases du travail de refonte

La refonte d’un site internet implique de nombreux changements qui peuvent être bénéfiques à plusieurs niveaux : technique, seo, content marketing, conversion, organisationnelle… Il est donc important de définir ce qui doit changer, évoluer, être supprimé… On ne réalise pas une refonte tous les 3 mois. Il est nécessaire de bien poser les bonnes bases et d’anticiper les évolutions à venir.

Créer une équipe de migration pluri disciplinaire

Toutes les personnes concernées par la migration de site Web doivent être présentes dans les discussions. Cela comprend principalement les administrateurs système, les développeurs, les concepteurs, les rédacteurs, les chefs de projet, les référenceurs, les services juridiques, la gestion…

Il est important de coordonnée tous ces acteurs et que chacun puisse évaluer les conséquences de la refonte sur sa spécialité afin de faire remonter les objectifs et les craintes.

Cartographier les taches dans un cahier des charges

Créer une liste de ce qui doit être fait avant, pendant et après la migration du site Web et attribuer ces taches aux bons interlocuteurs suivant leurs spécialités.

Un système de gestion de projet et un cahier des charges aideront toutes les personnes impliquées dans le processus de migration du site à suivre les tâches dont elles sont responsables, ce qui a été accompli et ce qu’il reste à faire tout au long du processus.

Définir la meilleure période pour l’opération

Certaines périodes de l’année sont peut-être plus propices pour lancer une migration. Lancer ce type d’opération en fin de semaine durant les vacances d’une partie de l’équipe durant une période de grande activité du site internet n’est clairement pas le meilleur planning à prévoir.

  • Disponibilité des éléments clefs de l’équipe.
  • Période plus calme d’un point de vue business.
  • Charge de travail plus faible pour libérer du temps en cas de soucis.
  • Fréquentation du site moins importante.

La préparation de la migration en SEO

La préparation de la migration en SEO

La plupart des migrations ratées et les pertes importantes de trafic viennent de refontes mal préparées, voire inexistantes. De nombreuses entreprises mettent un nouveau site en ligne, sans se soucier du SEO, et ne se penchant sur le sujet qu’une fois des pertes de visites importantes constatées.

Définir les exigences SEO

Lors de tout projet de refonte et de migration, le spécialiste du SEO doit être en mesure de formuler ses exigences et souhaits. Il existe souvent des points de frictions avec les équipes techniques qui n’évaluent pas toujours à leur juste valeur les demandes. C’est la que la coordination entre tous les professionnels est importante. Développeurs, marqueteurs et SEO doivent être en mesure de travailler en bonne harmonie et intelligence.

Évaluer les technologies et CMS choisis

Certaines technologies peuvent être bloquantes pour le référencement, et certains CMS plus ou moins adaptés aux objectifs de référencement naturel. Le responsable SEO doit donc avoir la liberté de dicter ses besoins et exigences à ce sujet.

Auditer les contenus et identifier les pages les plus importantes

Lors d’une migration de site Web, il est important de savoir quel contenu est affecté par la migration. Utilisez tous les outils SEO et logiciels d’analyse à votre disposition pour réaliser un inventaire complet de tout le contenu de votre site Web.

Évaluez les KPI de chaque page de votre site et identifiez les pages les plus performantes. Les pages les plus performantes sont celles qui génèrent le plus de revenus et de conversions et le plus de trafic.

Il est primordial de savoir si ces pages existeront toujours après la migration et si elles seront déplacées, consolidées ou même supprimées. Vous aurez besoin de ces informations plus tard, lorsque vous rédigerez votre plan de redirection.

Créer un plan des redirections

Si vous ne pouvez pas conserver les mêmes URL, il est impératif que vous configurer correctement les redirections 301. Il est donc nécessaire de créer un plan de redirection en listant toutes les anciennes pages, et de définir quelles seront les nouvelles pages de destination du contenu initial. Cela doit être appliqué que le site change de nom de domaine ou non.

Vous avez probablement déjà des redirections en place sur votre site Web existant. Si vous ne les migrez pas, cela peut avoir un impact négatif grave sur vos résultats SEO.

Il est nécessaire de toujours rediriger les anciennes URL vers les nouvelles URL les plus pertinentes, au lieu de simplement les rediriger vers la nouvelle page d’accueil.

Tester si les redirections de votre plan sont réellement mises en œuvre et fonctionnent correctement.

Le fait de pointer les anciennes pages vers les nouvelles garantira que vos pages seront indexées plus rapidement.

Certains des meilleurs plugins SEO WordPress gèrent très bien les redirections et erreurs.

Mettre à jour les liens internes

Les changements de structure et d’URL des contenus peuvent bouleverser votre maillage interne. Il est donc important d’assurer la continuité de ce linking interne en modifiant les URLS si besoin.

Modifier les URLS canoniques

Mettre à jour les balises canoniques sur la nouvelle version du domaine. Il est recommandé d’utiliser des URL absolues. C’est le moment idéal pour corriger les balises canoniques qui étaient erronées sur votre ancien site, avant de migrer vers votre nouveau site.

Créer un environnement de test privé

Il est recommandé de travailler avec un environnement distinct dans lequel vous effectuez vos tests. Pour qu’une migration du site Web se déroule sans heurts, il est essentiel que vous ayez un environnement séparé de l’environnement de production où vous pouvez remplir le contenu, tester et préparer le lancement final.

Lorsque votre site de test sera 100 % opérationnel, le lancement final pourra s’opérer. En attendant, il est important de garder cet environnement privé et non indexable par Google.

Préparez une campagne payante Google Ads

Afin d’assurer la transition, il peut être opportun de créer des campagnes publicitaires sur Google Ads afin de rediriger les visiteurs sur le bon site. Cela est particulièrement utilise lors d’un changement de nom ou pour assurer la transition sur les mots clés les plus importants pour l’entreprise.

Tester le site dans son ensemble et résoudre les derniers problèmes

Lors des tests de prémigration, des problèmes seront toujours détectés. Il est important de trier tous les problèmes qui surviennent et de déterminer s’ils bloquent la publication ou s’ils peuvent être résolus après le lancement. Soyez pragmatique et gardez à l’esprit les objectifs de migration que vous avez définis au début du projet.

Créer une page 404 optimisée

Lors de refontes importantes, il est probable que certaines pages se trouvent en erreurs 404. Afin de ne pas perdre vos visiteurs, créez des pages 404 optimisées, invitant les internautes à continuer leur navigations vers des pages valides.

Le lancement de la migration et suivi du référencement naturel

Le lancement de la migration et suivi du référencement naturel

Le jour J est arrivé, vous êtes sur le pont de lancer votre nouveau site sur lequel vous travaillez depuis des semaines ou des mois. Les vérifications ont été réalisées de long en large. La mise en ligne approche.

Tester les pages le site et les pages les plus importantes

Il est important de vérifier si le site en général et les pages les plus importantes sont opérationnels.

Vérifier que les règles des 301 sont correctement implémentées. Gardez un œil sur vos codes de statut : 301, 404, 500…

Effectuer un crawl et une analyse de logs de votre site pour identifier des erreurs non visibles à l’œil.

Tester le robots.txt

Préparer le fichier robots.txt à télécharger sur la nouvelle version du domaine au lancement du site, en répliquant les directives existantes pour pointer vers vos nouvelles URL.

Créer le nouveau sitemap

Générer un nouveau plan de site XML avec les nouvelles URL et la nouvelle structure du site. Télécharger le nouveau sitemap XML sur votre propriété de la Google Search Console une fois le site en ligne.

Prévenir Google du changement d’adresse

Si vous changez de nom de domaine, il est important via la Search Console de prévenir Google du changement d’adresse de votre site via la fonction dédiée.

Faire modifier les backlinks les plus importants

Contacter les sites Web qui renvoient vers votre ancien site Web pour mettre à jour leurs liens vers le nouveau site. Cela réduit le temps de chargement pour vos visiteurs, transmet plus de valeur de lien et, dans le cas d’une nouvelle marque, contribue à augmenter sa visibilité.

Changer également les liens sur les réseaux sociaux, annuaires…

Garder le contrôle de l’ancien nom de domaine

L’ancien nom de domaine doit être redirigé vers le nouveau. Il est important de le garder aussi longtemps qu’il recevra des backlinks afin d’en transférer la popularité vers le nouveau site sans risquer de la voir décroitre.

Surveiller le trafic, les classements et KPI

Surveillez vos KPI pour vous assurer que le nouveau site Web fonctionne bien.

Une partie de la surveillance consiste à vérifier le nombre de pages indexées pour l’ancien site Web (le nombre doit diminuer) et le nouveau site Web (le nombre augmente) afin de voir que la prise en compte du nouveau domaine est effective.

Surveillez également tous les autres indicateurs importants avec l’outil approprié : trafic, positions, conversions, indexation…

Comparer les vitesses de chargement

Comparez les performances en termes de vitesse de chargement de votre nouveau site avec l’ancien. Vous devrez vous assurer que la migration de votre site n’a pas eu d’impact négatif sur la vitesse de votre site et que les robots vont pouvoir l’indexer rapidement.

Avez vous aimé cet article ?

Cliquez sur les étoiles pour donner une note

Note moyenne 5 / 5. Nombre de votes : 1

Pas de votes pour le moment, soyez le premier à voter.