Parlons de vos projets, appelez nous

Négative seo : l’outil black hat des concurrents

Net Offensive

Temps de lecture : 10 minutes
5
(2)

Comment fonctionne le référencement négatif et comment s’en protéger ?

Le négative SEO est il un mythe ou une réalité ?

Le negative SEO (nseo) est-il un mythe ou une réalité ? Un concurrent peut-il réellement nuire au référencement naturel de votre site internet sur le moteur de recherche Google ? Comment identifier ces attaques black hat et s’en protéger ?

Cet article a pour de mieux vous expliquer cette notion de référencement négatif et les méthodes utilisées pour nuire à vos positions et votre référencement.

Qu’est-ce que le negative SEO ?

Le référencement négatif est un ensemble d’activités visant à réduire le classement des sites des concurrents dans les résultats des moteurs de recherche.

Le negative SEO ou nseo est au minimum un aveu de faiblesse de la part de vos concurrents doublé d’un manque d’éthique et d’honneur.

Plutôt que de tenter d’être meilleurs et de vous dépasser dans les classements de Google par le travail, certains laisseront panache et esprit chevaleresque de côté pour s’adonner à des techniques détestables.

Google via l’un de ses cadres a d’ailleurs confirmé la possibilité de mettre en place ce type de pratiques.

« Nous travaillons très dur pour empêcher ces problèmes. Nous travaillons également sur nos algorithmes pour tenter de reconnaître ce type de problèmes et de les résoudre d’avance. Dans la pratique, je vois rarement des problèmes à ce sujet et quand j’en vois un, si je pense que c’est peut-être un concurrent qui a créé le problème, l’équipe est généralement disposée à examiner les détails, voir ce qui s’est passé et à s’assurer qu’il n’ya pas de problème qui cause artificiellement des problèmes à un site Web. »

John Mueller, Webmaster Trends Analyst chez Google

Les attaques en référencement négatif peuvent utiliser différentes méthodes directes ou indirectes :

  • Méthode de génération de backlinks en masse.
  • Attaque aux droits d’auteur.
  • Travail de duplication de votre contenu (duplicate content).
  • Piratage de site et attaque de serveur.
  • Dénonciation de votre réseau de liens.
  • Suppression de vos liens.
  • Rédaction d’avis négatifs.

Les principales techniques de référencement négatif

Plusieurs techniques plus ou moins efficaces peuvent nuire à votre site et vos positions Google pour des périodes plus ou moins longues. Quelles sont-elles ?

Génération backlinks en masse

Génération backlinks en masse
Exemple de génération anormale de milliers de backlinks en mode black hat.

À l’origine, les liens que Google pensait être du spam étaient tout simplement ignorés. Cela permettait aux référenceurs de créer des milliers de liens sans se soucier d’un impact négatif de la part des liens de mauvaise qualité.

En avril 2012, Google a lancé la mise à jour et un algorithme appelé Pinguin. Pour la première fois, il prenait de lourdes mesures et des pénalités contre les sites utilisant des techniques abusives, sanctionnant au passage de nombreux sites qui n’avaient pas cherché délibérément à enfreindre ses règles.

À partir de cette date, la génération de backlinks de mauvaise qualité et les ancres optimisées est devenue une épée de Damocles pour ceux qui jouent trop avec les nouvelles limites dictées par les algorithmes.

À partir de ce constant, certains référenceurs peu scrupuleux y ont vu une opportunité de faire pénaliser leurs concurrents en générant en masse des liens de mauvaise qualité en espérant déclencher les foudres des algorithmes de Google sur le site visé.

Les techniques de nseo via les liens sont :

  • Inscription de votre site dans une ferme de liens.
  • Génération de liens de spam avec des logiciels qui automatisent la tâche.
  • Achat de noms de domaines blacklistés pour spam et redirection directe vers le domaine à pénaliser.
  • Créer des liens avec des ancres exactes ou des ancres ayant mauvaise réputation auprès de Google (porno, viagra, jeux en ligne, casino…).
  • Création de liens cachés pénalisés par Google.

Duplication de votre contenu

Duplication de votre contenu

Lorsque Google détecte un contenu dupliqué (duplicate content) sur plusieurs sites, il choisit généralement une seule version à classer.

En général Google est suffisamment intelligent pour identifier la source originale d’un contenu. Sauf si la copie est indexée avant l’original ou sur un site ayant une plus forte autorité que le vôtre.

Certains webmasters peu scrupuleux tenteront donc de dupliquer les textes de vos pages en masse sur d’autres plateformes ou sur des sites ayant une meilleure autorité.

Attaque aux droits d’auteur

Attaque aux droits d'auteur

Une attaque dérivée de la duplication de contenu consiste à signaler votre texte à Google comme un abus aux droits d’auteurs. En faisant passer votre texte original pour un texte copié portant atteinte au copyright, votre page peut être supprimée de l’index de Google.

Piratage de site

La méthode de negative seo la plus agressive et la moins facile à mettre en oeuvre reste l’action directe sur votre site via diverses actions.

Voici une liste d’actions possibles :

  • Ajout de contenu à votre insu sur votre site via du code qui rend non visible ces modifications. Une fois développé, il est rare de retourner régulièrement dans le code source.
  • Modifier le robot.txt pour y indiquer une ligne de code demandant à Google de ne pas indexer le site et vos pages finissent par disparaître du moteur de recherche.
  • Injecter un logiciel malveillant. Si en général il s’agit d’un piratage classique n’ayant rien à voir avec un concurrent lié au référencement cela peut jouer sur votre positionnement. Si Google soupçonne qu’un site ait été piraté, il risque de déclasser votre site ou, à tout le moins, d’ajouter une ligne  » ce site peut être piraté  » à ses résultats de recherche.

Dénonciation de votre réseau de liens

Dénonciation de votre réseau de liens

Ce n’est pas une forme directe de negative SEO, mais une pratique qui pourrait avoir un impact important sur votre référencement naturel.

Aujourd’hui peu de sites, surtout sur les requêtes concurrentielles, respectent à 100% les recommandations et règles de Google en termes de génération de liens factices.

Des concurrents peuvent espionner vos profils de liens, remonter votre réseau, identifier l’origine de vos liens et vous dénoncer à Google.

Si certaines pratiques sont pénéalisables par Google, ils peuvent utiliser les outils de dénonciation pour spam pour signaler vos échanges de liens, liens payants, vos réseaux de blogs privés (PBN) ou toutes autres tentatives de manipulation des liens externes.

Cela peut alors avoir un impact direct sur vos résultats en supprimant la puissance des liens si le site partenaire est pénalisé, ou aboutir à une pénalité manuelle envers votre site.

Rédaction d’avis négatifs

Rédaction d'avis négatifs

Las avis négatifs n’ont pas directement d’impacts sur votre référencement naturel, mais des avis négatifs apparaissant sur la page de résultats de votre entreprise ou associé aux liens de votre site peuvent grandement dissuader les clics ou actes d’achats.

Le but du référencement est de capter un trafic ciblé et d’en obtenir une action ciblée. Saper votre e-réputation et vous éloigner de l’objectif recherché par la stratégie de référencement revient en quelque sorte à y nuire.

Suppression de vos liens externes

Suppression de vos liens externes

De nombreux outils de référencement permettent de connaître les liens qui sont faits vers un site et donc d’identifier de quels sites ils sont faits.

Il suffit pour un concurrent mal intentionné et peu scrupuleux d’usurper votre identité pour contacter les sites faisant des liens vers le vôtre et de leur demander de supprimer les liens pour diverses raisons.

En s’attaquant aux sites faisant les meilleurs liens, les conséquences négatives peuvent être assez rapides.

Comment se protéger de ces attaques ?

Il n’est pas possible d’empêcher toutes les attaques, mais vous pouvez tout de même prendre des précautions.

Rester en contact avec Google

Inscrivez votre site sur la Search Console Google et configurez les options pour recevoir des alertes dans ces cas :

  • Vous recevez une pénalité manuelle de Google.
  • Vous avez des problèmes de connexion au serveur.
  • Votre site Web est attaqué par un malware.
  • Vos pages ne sont pas indexées.

Surveiller vos liens entrants

Des logiciels permettent de suivre vos liens entrants et de vous avertir lorsqu’ils ne sont plus actifs. Utiliser ce type de logiciels pour vérifier que les liens créés pour votre stratégie de référencement sont bien actifs. En plus du negative SEO, cela vous protège des partenaires indélicats qui ne respectent pas les échanges.

Surveillez également régulièrement les liens entrants qui sont générés naturellement. Si des backlinks suspects sont générés, vous le verrez rapidement et pourrez utiliser l’outil de Google pour les désavouer.

Le contenu dupliqué

Des outils en ligne permettent de détecter les sites qui utilisent vos contenus. Vous pourriez être surpris des résultats.

L’outil le plus connu est Copyscape. Ajoutez simplement votre site Web, ou le corps de texte de l’article que vous souhaitez vérifier, et il vous indiquera si votre contenu est dupliqué ailleurs.

Sécurisez votre site

Les pirates peuvent pénétrer votre site via différentes failles. Soyez attentifs et respectez des règles simples :

  • Faites des audits de sécurité.
  • Utiliser un hébergeur de qualité.
  • Utilisez des mots de passe forts.
  • Actualisez vos versions de WordPress.
  • Utilisez des plugins mis à jour.

Les avis négatifs

Surveillez vos avis en ligne et signalez les avis abusifs. Les faux avis sont en général repérables facilement.

Afin d’anticiper les actions néfastes de ce type, stimulez les avis positifs de la part de vos clients pour occuper l’espace et éviter que de faux avis soient les seuls visibles.

Comment réagir si votre site est déjà pénalisé par Google ?

Les pénalités manuelles

Les manuelles surviennent lorsqu’un employé de Google explore votre site manuellement et constate des pratiques contraires aux consignes données pour les webmasters.

Une fois que vous avez identifié les problèmes mentionnés et les raisons de la pénalité, vous pouvez contacter directement Google pour demander une demande de réexamen.

Expliquez ce que vous avez fait pour résoudre le problème. Répétez ce processus jusqu’à ce que vous obteniez une réponse positive de leur part.

Les pénalités algorithmiques

Avec les algorithmiques, les choses sont plus complexes.

Les sanctions d’algorithme s’appliquent sans processus de réexamen et il vous appartient donc de régler le problème en identifiant les causes de celle-ci.

Les problèmes liés aux mises à jour d’algorithmes sont souvent bien documentés, vous saurez donc probablement ce qu’il vous faut résoudre.

Le signe initial que votre site a peut-être été touché par une sanction Google est une diminution de trafic. Cela peut affecter le site entier ou certaines pages, ce qui est parfois difficile à identifier.

Piratage et autres problèmes

Pour les autres types d’attaques mentionnées, les pertes seront de courte durée. S’il n’y a pas de sanctions, une fois les problèmes corrigés, votre site devrait remonter à sa position initiale le temps que les mises à jour se fassent.

A lire également :

Avez vous aimé cet article ?

Cliquez sur les étoiles pour donner une note

Note moyenne 5 / 5. Nombre de votes : 2