Parlons de vos projets, appelez nous

Qu’est-ce que la pénalité et l’algorithme Panda de Google ?

Net Offensive

Mise à jour le

Temps de lecture : 6 minutes
5
(2)

Comprendre les effets de la pénalité Panda

La pénalité et l'algorithme Panda de Google

Déployé en 2011, le filtre Panda a pour but de pénaliser le contenu dupliqué, les sites présentant un contenu de faible qualité, ainsi que toutes les pages s’appuyant sur le spam pour pousser leur référencement. Il est l’un des algorithmes les plus connus avec Penguin.

Cet algorithme fait désormais partie intégrante de celui de Google, filtrant et impactant tous les sites ne respectant pas les guidelines du moteur de recherche.

Sa mise en place a permis de nettoyer les Serps et de délivrer des contenus de meilleure qualité sur chaque requête tapée sur Google. Le but étant d’apporter des réponses pertinentes et de qualité à chaque internaute, l’algorithme Panda a connu différentes mises à jour avant d’être directement intégré à l’algorithme du moteur de recherche.

Les sites web ayant écopé des pénalités Panda ont vu leur référencement chuter, au point d’être privé de trafic pour certains. Ce n’est qu’en retravaillant leur contenu qu’ils ont pu revenir en odeur de sainteté auprès du géant du web.

Panda fait désormais partie du quotidien des SEO. Comment s’en protéger ? Comment revenir après avoir subi une sanction liée à cet algorithme ?

Comment se traduit une pénalité Panda ?

Lorsque l’algorithme détecte des pages de faible qualité, portant préjudice à la pertinence des résultats délivrés à l’internaute, Panda agit sur tout le site auquel elles appartiennent.

À la différence du filtre et sanction Pingouin qui déclasse en priorité les pages considérées comme frauduleuses du fait de leurs liens de mauvaise qualité, Panda sanctionne directement les sites dans leur ensemble. La détection de plusieurs pages dont le contenu correspond à du spin mal réalisé, du duplicate content ou du contenu scrapé depuis d’autres sources peut entraîner des actions négatives.

Les effets de ce filtre impactent le référencement naturel des sites. Ces derniers sont déclassés des pages de résultats et perdent immédiatement leur classement.

Plusieurs symptômes peuvent laisser entrevoir une sanction algorithmique Panda :

  • Perte de positions de plusieurs pages.
  • Disparition de votre site sur une ou plusieurs requêtes.
  • Baisse de trafic importante.
  • Crawl des robots Google moins fréquent.
  • Difficulté d’indexation des nouvelles pages.

Si certains de ces effets sont constatés sur l’un de vos sites, il va vous incomber d’analyser en profondeur quelles pages ont put entraîner une telle sanction avant d’en modifier et améliorer le contenu.

Heureusement pour vous, ce type de pénalité n’est pas irréversible. À condition de vous en donner les moyens en améliorant la qualité de votre contenu, il est tout à fait possible de se sortir de cette situation.

Pénalité algorithmique ou pénalité manuelle ?

Comme pour l’algorithme Pingouin, il est possible d’être impacté de deux façons différentes :

  • Pénalité algorithmique résultant du crawl de votre site : aucun signal n’est envoyé au propriétaire du site pour l’avertir de la mise en place d’une action punitive. Il incombe au propriétaire d’en chercher la cause.
  • Pénalité manuelle résultant d’un déclassement par un employé Google. Dans ce cas, un message est visible dans la Search console, faisant état de ladite pénalité et de sa cause. Dans ce cas, la correction est plus simple, la cause étant généralement signalée.

Dans le cadre d’une action manuelle, les informations présentes dans la Search console sont très précieuses. Elles permettent de remonter à la source du problème rapidement, afin de corriger la qualité du contenu sanctionné.

Dans le cas d’une pénalité algorithmique, l’analyse des pages va être déterminante pour détecter le problème. Théoriquement, le propriétaire d’un site web a conscience d’utiliser des pratiques « borderline ». Il doit donc arriver à remonter au problème assez rapidement. Toutefois, le travail apporté au contenu pour que ce dernier soit considéré comme pertinent et valable peut s’avérer colossal. Les textes vont devoir être retravaillés, devenir originaux, uniques et octroyer de la valeur ajoutée au contenu.

Comment se protéger d’une pénalité Google Panda ?

En théorie, la mise en ligne d’un contenu suppose que ce dernier est de bonne qualité et unique. Tout consultant travaillant son SEO en est conscient et est supposé faire en sorte que chaque texte publié permette d’apporter des réponses au requêtes formulées par les internautes.

Même s’il existe encore de nombreux sites web présentant des contenus scrapés ou cloakés (le contenu vu par Google est différent de celui présenté à l’internaute), les règles édictées par le moteur de recherche pour apparaître bien référencé sont claires : Le contenu d’un site doit être unique, de bonne qualité et doit apporter des réponses précises. Il est important de manière générale d’éviter le contenu dupliqué en référencement naturel.

Il faut donc travailler en gardant à l’esprit l’internaute. Il ne suffit pas de produire du contenu simplement pour s’attirer les faveurs de Google et gagner des positions, mais il faut répondre aux attentes des utilisateurs.

À noter : Dans certains cas, des sites e-commerces peuvent être pénalisés pour contenu dupliqué, sans même avoir cherché à jouer avec ce type de pratique. La pagination ou la navigation à facette peuvent entraîner la présence de « duplicate content ». Il sera donc nécessaire de travailler l’aspect technique du site en question afin de pallier ces problèmes.

On évitera également le keyword stuffing. Cette méthode de travail qui consiste à répéter les mots clés en grande quantité peut entraîner des pénalités. On va donc se concentrer sur un enrichissement sémantique intelligent, en privilégiant un contenu naturel, écrit pour l’humain, mais au champ sémantique riche. Des outils d’optimisation sémantique permettent d’y parvenir sans dénaturer les textes produits.

Chaque page devra donc être travaillée en gardant à l’esprit la valeur ajoutée qu’elle doit conférer au site sur lequel elle sera publiée.

Comment sortir son site d’une pénalité Panda ?

Suite à une pénalité manuelle ou algorithmique, sortir d’une sanction Google est une angoisse pour beaucoup d’éditeurs de sites.

Tout d’abord, il va falloir en détecter la cause. Dans le cadre d’une pénalité manuelle Google, le message apparaissant dans la Search console mentionne la cause du problème et permet d’agir directement à sa source. Pour ce faire, le contenu devra être retravaillé avant de faire une demande de réexamen.

Une fois les corrections et demande de réexamen validées par les « Quality Raters » de Google, le site pourra à nouveau être crawlé par les bots et retrouver ses positions.

Dans le cas d’une pénalité algorithmique, le travail de détection de la cause de la sanction peut s’avérer long et pénible. Il faudra analyser les données relatives au crawl des pages (outil d’analyse de logs) avant de trouver la cause du problème. Une fois ce dernier détecté et corrigé, la demande d’indexation des pages devrait permettre aux robots de détecter les corrections portées et de réattribuer un classement aux pages concernées.

Quelle que soit la façon dont Panda ait été appliqué à votre site, il est possible de le faire annuler en prouvant sa bonne foi au travers d’un travail de fond, visant à améliorer la qualité de son contenu et a réaliser un nettoyage des contenus sans valeurs.

À noter : une trop grande quantité de publicité, potentiellement nuisible à l’expérience utilisateur, peut entraîner un Google Panda. Aussi, afin de s’en prémunir, un affichage raisonnable d’annonces est recommandé afin de ne pas perturber la navigation des internautes.

Conclusion : penser à l’internaute avant tout

Même s’il est vrai que très souvent, le contenu publié sur un site vise à améliorer son référencement, il ne faut pas perdre de vue que chaque page doit être pensée pour l’humain. C’est lui qui consultera le contenu et son comportement alertera Google quant à sa pertinence.

N’oublions pas que les signaux exploités par Google pour juger un site sont nombreux. Ainsi, si trop d’internautes reviennent rapidement en arrière après être entrés sur un site (pogosticking), entraînant un taux de rebond élevé, c’est probablement un signe que les réponses apportées ne satisfont pas les usagers ou que l’expérience qu’ils en retiennent n’est pas optimale. Par conséquent, il se peut que le référencement de ce site pâtisse du filtre Panda.

Désormais, Panda fait partie intégrante de l’algorithme de Google. Il est donc logique de travailler en se rappelant que tout manquement peut entraîner un acion aussi rapide que douloureuse.
Afin de s’en protéger, il faut donc placer l’humain et l’expérience utilisateur au cœur de sa stratégie de contenu. Plus les réponses apportées seront pertinentes, plus Google tendra à favoriser le positionnement d’un site.

Vous savez donc ce qu’il vous reste à faire pour vous attirer les faveurs de Google et celles des internautes. Le travail de qualité finit toujours par payer.

Si vous êtes victime d’une chute de trafic, de pénalités (Algorithmes Panda, Penguin ou autres) n’hésitez pas à solliciter nos conseils afin de terminer exactement les sources des problèmes et de mettre en place les actions de nettoyage nécessaire pour respecter à nouveaux les critères de qualité demandé par Google.

Avez vous aimé cet article ?

Cliquez sur les étoiles pour donner une note

Note moyenne 5 / 5. Nombre de votes : 2

Pas de votes pour le moment, soyez le premier à voter.