Etre premier sur Google et y rester Nous créons une stratégie SEO gagnante de A à Z. Je veux améliorer ma visibilité
Temps de lecture : 6 minutes
5
(11)

Comment optimiser le référencement de vos images  ?

On parle de balises images ou alt, mais l’appellation correcte est “Attributs alternatifs“. C’est par habitude et abus de langage que cet élément des images s’est vu ajouté à la longue liste de balises qui permettent de travailler le référencement d’un site.

Loin de n’être qu’un champ texte inutile collé à chaque image, il permet aux moteurs de recherche de comprendre quel type d’image est affiché. Cette balise va être prise en compte à l’heure de comprendre et d’interpréter le contenu de chacune des pages de votre site web, avec le texte et l’optimisation de la balise Title.

Google et consorts n’étant pas encore capables de déchiffrer les images, cet attribut leur permet de saisir ce qui est affiché à l’écran. Si vous souhaitez positionner des photos dans recherches de Google Images, suivez ces recommandations SEO.

Quel intérêt représentent cette balise méta tag et son optimisation ? Peut-on optimiser une balise alt ? Quel effet peut-on en attendre en ligne ? Voici donc quelques conseils.

Quel est la définition et le rôle de la Balise alt ?

Il faut d’abord avoir à l’esprit qu’une image présente sur la page d’un site ne peut pas être interprétée par un moteur de recherche. Bien que faisant des progrès dans le domaine de la reconnaissance, Google n’est toujours pas capable de reconnaître totalement le contenu d’une image.

Même si à l’origine la balise alt est pensée pour permettre aux personnes souffrant de cécité partielle de pouvoir comprendre et interpréter une photo, force est de constater que Google a opté pour la même option. En effet, les navigateurs vocaux conçus pour les personnes malvoyantes lisent le contenu de cette balise afin que l’accessibilité à l’intégralité du contenu leur soit permise. Google en fait de même et se sert de ce champ pour évaluer et comprendre les images auxquelles il est exposé.

Il ne s’agit donc pas simplement de faciliter l’accessibilité à l’intégralité du contenu d’une page, mais bien de rendre son site aussi compréhensible que possible par tous. Et quand nous disons “par tous“, il faut inclure Google et les autres moteurs de recherche dans le lot.

Différente de la légende qui peut accompagner une image et qui s’affiche à l’écran, la balise alt revêt un caractère particulier. Elle est également différente de la title de l’image et ne doit pas être composée des mêmes lexies.

Concrètement, il s’agit d’un contenu pensé avant tout pour l’humain, qui devra faire état de ce que contient l’image qu’il accompagne. Bien évidemment, on pourra utiliser certains mots clés pour garder une cohérence d’optimisation avec le reste des pages, mais il faudra que sa formulation soit intelligible et claire pour l’humain. Cela à une importance pour optimiser les visuels pour le visiteur et le référencement des fiches produits.

Ex : machine-a-laver-“marque“-capcite-7-kg-electronique

Pour sa rédaction, on évite les majuscules et les accents afin de rendre ce contenu compatible avec le langage HTML. Car, en effet, il s’agit d’un attribut rédigé en code HTML.

Voici sa forme :  < img src=" fichier.jpg" alt="machine-a-laver-“marque“-capcite-7-kg-electronique " />

Pour les non-initiés à ce langage, n’ayez crainte, le backoffice de la plupart des CMS propose un champ propre à chaque image pour le renseigner facilement sans passer par le code.

Comment profiter de la balise alt pour optimiser ses images ?

Etant donné qu’elle doit être composée de lexies cohérentes avec le reste du contenu de la page, il est possible d’y insérer des mots clés et ainsi faire en sorte de profiter d’un petit bonus.

Nous parlons de bonus car de plus en plus de recherches se font par image. Aussi, une balise alt bien renseignée et bien optimisée permet d’assurer une bonne position à votre image sur les pages de résultat des moteurs de recherche. Ainsi, les internautes peuvent arriver sur votre site par ce biais.
Il est donc intéressant d’optimiser ce contenu.

A noter : tant que nous parlons d’images, il est bon de soulever un point : évitez la présence d’une simple image dans la partie <head> de vos pages. Il s’agit de l’une des zones les plus importantes de votre site. Plutôt qu’un simple logo, préférez un petit texte ou une phrase définissant votre activité et reprenant des mots importants de votre secteur d’activité. Google et les autres moteurs de recherche y prêtent attention pour mieux saisir votre contenu.

Comment optimiser une image en SEO ?

Tout d’abord, il faut garder à l’esprit qu’il faut respecter le format attendu pour les images. Il est nécessaire que ces dernières ne dépassent pas 200 ko après compression, sous peine de ralentir la vitesse de votre site.

Dans ce contexte, il est donc important de respecter ce format avant toute autre optimisation et d’utiliser un outil de compression. Adapter la taille de l’image et son format a également son importance, augmentant sa vitesse de chargement.

L’indexation des images pourra également être facilitée grâce à la création d’un sitemap des fichiers images.

Les principaux facteurs de positionnement SEO dépendent de ces éléments :

  • Facilité d’indexation.
  • Formats, taille et compression.
  • Vitesse de téléchargement.
  • Optimisations des différents éléments (titre, alt, nom du fichier…).
  • Contexte du contenu entourant l’image.
  • Popularité de la page.

Voir notre article dédié au référencement d’images dans les résultats de Google.

La title de l’image peut apparaître lorsque la souris de l’utilisateur la survole. Il convient donc de soigner ce titre en y incluant des mots clés importants. Le moteur saisira ainsi la thématique du fichier en question.

Pour ce faire, comme pour la balise alt, les mots devront être séparés par des tirets et exempts de majuscule : mes-vacances-en-ardeche.jpg

C’est donc l’occasion d’apparaître sur Google Image dans la section “vacances“, “Ardèche“ et “vacances en Ardèche“.

La balise alt

Pour ce qui est de cette balise, on pourra optimiser davantage sur les lexies. Gardez à l’esprit que ce petit résumé doit permettre à une personne malvoyante de saisir le contenu de l’image. Il faudra donc être précis, tout en incluant des mots clés intéressants :

ardeche-baignade-nom de la riviere-nom du village-parc-naturel

En clair, c’est l’occasion de renseigner ce champ par des informations descriptives et complémentaires à la balise title de la photo proposée. Les mots clés insérés permettront d’enrichir votre contenu et de le contextualiser au mieux.

L’utilisateur malvoyant entendra la lecture de ce petit texte et contextualisera mieux le contenu qui lui est soumis. Il en va de même avec les moteurs de recherche. De fait, en incluant des mots clés intéressants dans votre niche, il sera possible de voir son image bien positionnée sur les pages de résultat relatives aux images. C’est une occasion supplémentaire de drainer du trafic, qui plus est qualifié.

Tant d’un point de vue SEO que marketing, cette balise présente donc un intérêt particulier qui peut s’avérer vraiment rentable pour séduire certains profils de clients. S’en priver serait une grave erreur.

La légende des images

Attention à ne pas vous méprendre : elle est bien différente de la balise alt et de la title de votre image.

Celle de chaque photo apparaît sur les pages de votre site web sous chacune d’elles. Elle permet de donner le contexte de l’image et est pensée pour l’humain. Pour sa rédaction, privilégiez une forme d’écriture naturelle.

Bonne nouvelle pour vous, Google s’en sert également pour mieux cerner votre contenu. Il est donc intéressant de remplir systématiquement ce champ en employant des mots légèrement différents de ceux utilisés dans la balise alt. C’est d’autant plus intéressant qu’elle n’est pas tenue de livrer une description en lien avec l’image mais plutôt d’y apporter des précisions.

Ex : Baignade dans le Rhône en Ardèche

A noter : si la balise alt permet aux moteurs de saisir le contenu d’une image ou d’un document, la title et la légende permettent avant tout de contextualiser l’ensemble. En soignant ces 3 points, vous obtiendrez d’excellents résultats en matière de référencement naturel de vos images sur les moteurs de recherche.

Conclusion sur la balise Alt

Déployer une stratégie d’optimisation SEO de tout son site web et négliger les balises alt de vos images serait une ineptie. Quitte à travailler votre visibilité et trafic en ligne, autant augmenter les chances pour votre entreprise d’être trouvée par un client. La recherche par images prend de plus en plus d’importance et peut s’avérer un véritable atout en fonction de votre niche ou de votre secteur d’activité.

Profitez donc de la possibilité d’insérer un petit texte contenant au moins un mot clé important dans chacune des balises alt de vos images. Vous enrichirez ainsi le contenu de vos pages. D’ailleurs, tout consultant SEO vous conseillera de le faire.

Bien que discret, ces attributs alternatifs méritent que vous y prêtiez attention sur l’ensemble de vos pages. Le bénéfice que vous en tirerez pourrait vous surprendre.

Vous pouvez continuer votre lecture pour connaitre quelle est la meilleur taille pour un contenu en référencement et pour le lecteur ?

En cas de doute ou d’incapacité à remédier à ce manque, contactez-nous, nous saurons vous donner les bons conseils.

A lire également

  • L'utilisation de la balise alt en SEO
  • Avez vous aimé cet article ?

    Cliquez sur les étoiles pour donner une note

    Note moyenne 5 / 5. Nombre de votes : 11

    Pas de votes pour le moment, soyez le premier à voter.

    Partager la publication "Comment optimiser une image pour le SEO ? "
    Partager sur facebook
    Partager sur twitter
    Partager sur linkedin
    Partager sur email